Sélectionner une page

61è ANNIVERSAIRE DES FORCES ARMEES CONGOLAISES ET DE LA GENDARMERIE NATIONALE : La disponibilité des Forces armées sollicitée sur deux engagements majeurs

Les Forces armées congolaises (FAC) et la Gendarmerie nationale (GN) ont commémoré dans l’allégresse leur 61è anniversaire, le 22 juin 2022. Sur le thème : ‘’Dans la cohésion et la complémentarité de la Force publique, renforçons nos capacités pour le succès des engagements communs’’. A Brazzaville, l’événement a donné lieu à une série d’activités qui se sont déroulées en présence du ministre de la Défense nationale Charles-Richard Mondjo, du général de division Guy-Blanchard Okoï, Chef d’Etat-major général des FAC, du général de brigade Paul-Victor Moigny, Commandant de la GN, mais également d’autres personnalités politico-administratives, militaires et civiles.
Le clou de toutes ses activités a été l’excellente parade des troupes d’honneur, celles de la garnison de Brazzaville, ainsi que des policiers, qui ont martelé le macadam, à l’esplanade du Stade Président Alphonse Massamba-Débat, après deux années d’hibernation due à la pandémie à corona virus. Peu avant, un échantillon de douze militaires a été décoré dans divers ordres, par le ministre de la Défense nationale.
La veille, le ministre Charles-Richard Mondjo a prononcé le traditionnel message lié à l’événement, dans lequel, il a rappelé l’engagement des FAC et de la GN dans la part qu’elles portent dans la défense de l’intégrité territoriale du pays, son indépendance et ses valeurs. Mais, également, les deux engagements majeurs qui solliciteront la disponibilité des Forces armées cette année : le scrutin de juillet et le défilé militaire du 15 août prochain : «Le Congo est engagé dans un processus électoral avec la tenue des élections législatives et locales en juillet 2022. Ce processus est essentiel à la vie démocratique de notre pays. Les Forces armées auront, à la fois, la mission de voter par anticipation, le 4 juillet, et de sécuriser le vote général, le 10 juillet. L’expérience de 2021, cumulée aux expériences antérieures, devraient vous donner la mesure des défis et les repères qui faciliteront l’accomplissement de votre devoir de citoyen et d’agent de l’ordre. Et, pour la première fois depuis l’éclatement de la crise sanitaire à corona virus en 2020, les Forces armées participeront au défilé militaire à l’occasion des festivités du 15 août 2022. Cela exigera de vous, une préparation minutieuse de ce rendez-vous».
Le thème de cet anniversaire, a-t-il rappelé, «met en lumière la nécessaire complémentarité, qui a toujours régné au sein des composantes de la Force publique, valorise leur synergie d’action. Ce 61è anniversaire coïncide avec le rattachement de la Gendarmerie nationale au ministère de la Sécurité et de l’Ordre public. C’est un moment charnière où les deux Forces sont appelées à éprouver davantage leur cohésion et leur complémentarité».
Sur la consolidation des acquis de l’indépendance du pays, le ministre Mondjo a souligné : «Notre pays a besoin des Forces armées disponibles, entraînées, équipées et soutenues à la hauteur des défis de son temps. Un temps marqué par un regain de violences exacerbées et des conflits armés (…). C’est en cela que la réponse de notre pays n’a jamais manqué à l’appel de la communauté internationale pour les missions de paix sur le continent. Cette solidarité de notre pays vis-à-vis d’autres pays est manifeste, grâce aux opérations de maintien de la paix ».
S’agissant des orientations du Président de la République, Chef suprême des armées à la Force publique pour l’année 2022, il a rappelé, qu’il consiste à «renforcer des capacités des personnes à travers l’entraînement et la préparation opérationnelle ; à la surveillance du territoire ; au maintien de la libre circulation des personnes et des biens ; au contrôle des frontières ; à la lutte contre le grand banditisme dans les grandes villes et même à l’intérieur du pays ; à la vigilance permanente face au phénomène du terrorisme et de l’extrême violence. Toutes ces actions visant à matérialiser cette volonté sont en cours de réalisation», a-t-il assuré.
Aussi, le ministre de la Défense nationale a salué le bénéfice que tire le Congo de ses partenaires en coopération dans le domaine de la formation du personnel, de l’équipement, de partage de données et d’échanges d’informations.
Les autres faits marquants de l’événement sont : la messe œcuménique en l’église Notre Dame de l’Assomption, le dépôt des gerbes de fleurs le 21 juin à la stèle aux morts de la Force publique par les ministres Mboulou de la Sécurité et de l’Ordre public, Mondjo de la Défense nationale, Moyongo de la Culture et des arts et le maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba, la remise de trophées aux équipes vainqueurs des compétitions sportives de Ndzango et de Volley-ball.

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.