Sélectionner une page

COMMEMORATION : Le PCT- Kouilou se souvient d’Ambroise Édouard Noumazalay

COMMEMORATION : Le PCT- Kouilou se souvient d’Ambroise Édouard Noumazalay

Le 13e anniversaire de la mort de l’ancien secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) a été célébré le 18 novembre au Kouilou, sous le thème: «Ambroise Édouard Noumazalay, pour l’unité, la cohésion et la discipline au sein du parti».

L’activité a été placée sous la houlette de Pauline Issongo, secrétaire permanente chargée des affaires sociales au PCT accompagnée d’autres membres du parti. Le thème choisi a montré ce que fut l’homme, ses choix, sa pratique: un héritage sûr pour les membres actuels.
Une minute de silence a été observée en ouverture de cette commémoration.
Décédé le 17 novembre 2007 à Paris, en France, Ambroise Édouard Noumazalay a assumé différentes fonction ministérielles et administratives. Sur la personnalité de la personne, il a été rappelé qu’il est né le 23 septembre 1933 à Brazzaville. Il commence sa vie scolaire à l’école primaire Salutiste du 3ème arrondissement de Brazzaville Poto-Poto où il obtient son certificat d’études primaires et élémentaires.
Il s’en va à Mbounda, à Dolisie, où quatre ans après il satisfait au brevet et s’oriente au lycée Savorgnan de Brazza à Brazzaville où il obtient le baccalauréat en juin 1958. Il s’en va en France poursuivre ses études supérieures à Toulouse et à Paris. Et il y décroche les diplômes d’économiste et d’ingénieur en statistique.
La conscience patriotique et l’engagement militant du jeune Édouard sont apparu très tôt, pendant ses études, alors qu’il menait une vie militante intense et très active.
Il intègre la Fédération des étudiants de l’Afrique noire et l’Association des étudiants congolais au sein desquelles il occupe des responsabilités de premier plan. Au plan professionnel, il occupe tour à tour les fonctions de directeur des affaires économiques et du commerce, coordonnateur des services de planification, coordonnateur au plan, directeur des études et de la planification au ministère de l’industrie et du tourisme, secrétaire général de l’industrie, directeur de la macroéconomie de la programmation et du contrôle en secrétariat général du plan. D’autres fonctions occupées sont: le premier ministre en 1996 et il est élu secrétaire général du comité central du PCT à l’occasion du 4e congrès extraordinaire du PCT.
Après la lecture brève du résumé de la vie d’Ambroise Édouard Noumazalay par Joseph Loemba Makosso, membre du bureau fédéral PCT Kouilou, il a été procédé à un planting d’arbres pour accompagner et fixer cette commémoration. Le massif ainsi créé sera appelé Forêt Ambroise Édouard Noumazalay
Ces arbres plantés au siège du conseil départemental du Kouilou auront la mission de protéger et sécuriser le cite contre les érosions et tous les phénomènes naturels. Un symbole fort de ce que fut Édouard Noumazalay. Deux espèces d’arbres ont été plantées; des framboisiers et des termina santal, également appelés Badamiers de Madagascar.
«Nous avons pensé, pour nous au Kouilou, qu’il fallait bien après cette cérémonie la matérialiser par ce planting d’arbres pour que ça soit de génération en génération quelque chose de significatif pour notre département du Kouilou. Et surtout pour la fédération PCT Kouilou. Car pour nous, ce jour est un jour historique aussi bien au niveau du PCT national qu’au niveau PCT du département du Kouilou. Ce planting d’arbres n’est pas un jeu du hasard mais un acte de très significatif qu’on vient de poser pour les générations futures», a dit le président fédéral PCT Kouilou.

Madocie Déogratias MONGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.