Sélectionner une page

COVID-19 : alarmant, la barre de 200 décès franchie !

Alarmante, l’évolution de la pandémie au Congo. Rien qu’entre le 1er et le 10 octobre dernier, 23 victimes de la COVID-19 (dont 21 concernent les personnes non vaccinées) ont été enregistrées, soit un taux de létalité de 2,6%. Et depuis le 10 octobre, le pays a franchi la barre de 200 décès. On dénombre exactement 213 morts. Ces statistiques montrent que les cas de COVID-19 sont de plus en plus fréquents, avec une évolution rapide vers des formes graves de la maladie qui se traduit par un nombre élevé de décès, selon la cellule de lutte contre la maladie. Pendant la même période indiquée ci-haut, on enregistrait 882 nouveaux cas positifs sur 7.720 tests réalisés. Soit un taux de positivité de 11,4%. Pendant ce temps, la vaccination piétine : seulement 279089 personnes ont reçu au moins une dose de vaccins ; 234.373 sont complètement vaccinés, soit 4,1% seulement de la population générale à la date du 10 octobre. En égrenant ces chiffres comme au plus fort moment de la crise, le docteur Gilbert Ndziessi, coordonnateur technique du Comité de riposte contre la COVID-19, qui a réapparu à l’écran lundi 11 octobre 2021, a voulu montrer combien la maladie était de plus en plus incisive, insistant une nouvelle fois sur la nécessité pour chacun de se faire vacciner.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.