Sélectionner une page

DROITS HUMAINS : Vers un plan d’action national d’amélioration de la vie des autochtones

DROITS HUMAINS : Vers un plan d’action national d’amélioration de la vie des  autochtones

Prélude à la Journée internationale des droits de l’homme célébrée chaque 10 décembre, le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones a organisé mercredi 7 décembre 2022, conjointement avec le système des Nations unies, un atelier d’appropriation du plan d’action national d’amélioration de la qualité de vie des populations autochtones 2022-2025.

C’est le ministre Aimé Ange Wilfrid Bininga qui a présidé les travaux de cet atelier, en présence de Chris Mburu, coordonnateur-résident du système des Nations unies au Congo.
Le diplomate onusien a rappelé que la loi n°5 du 27 février 2011 portant promotion et protection des droits de l’homme a été promulguée neuf ans après la célébration de la Journée internationale des droits de l’homme. Les femmes qui militent pour les droits de l’homme sont championnes pour défendre les intérêts des peuples autochtones.
Pour sa part, Ange Wilfrid Bininga a souligné qu’au Congo la question de la protection des droits des populations autochtones a connu une avancée considérable et significative depuis l’adoption de la loi n°5 du 27 février 2011, afin de garantir les droits de l’homme aux populations autochtones, au même titre que les autres citoyens du Congo.
Un cadre de concertation a été mis en place, qui regroupe le département ministériel de la Justice, la société civile, la Commission nationale des droits de l’homme et les partenaires bilatéraux comme les Nations unies.

Pascal BIOZI KIMINOU

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728