Sélectionner une page

ORDRE DE LA TRES SAINTE TRINITE ET DES CAPTIFS (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : Mgr Bienvenu Manamika a ordonné deux nouveaux diacres

ORDRE DE LA TRES SAINTE TRINITE ET DES CAPTIFS (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : Mgr Bienvenu   Manamika a ordonné deux nouveaux diacres

Les pères Theophilius Chidozie Ntadinobi et Reich Karen Mouhouanou ont reçu des mains de Monseigneur Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque coadjuteur de Brazzaville, administrateur apostolique de Dolisie, l’ordination diaconale, le dimanche 12 septembre 2021, au cours d’une messe qu’il a célébrée en l’église Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage, concélébrée par le père Jean Constant Nganga Sillaho, curé de la cette paroisse et par plusieurs prêtes.
Cette célébration eucharistique a été pour les nouveaux diacres un moment fort de communion avec l’Eglise.
Dans son homélie tirée de l’évangile de Marc 1, 21-28, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a édifié le peuple de Dieu sur l’amour du prochain: «Nous devons partager l’amour que nous avons reçu de Dieu parce que Dieu est amour», car «Jésus voudrait que cet amour qu’il nous donne, continue son processus», a-t-il dit. Cet amour des autres tel que voulu par Dieu et qui se résume selon l’archevêque coadjuteur en sept questions, doit être au centre des missions auxquelles les diacres sont appelés à accomplir dans l’Eglise et dans la communauté. Les deux nouveaux diacres qui ont manifesté la volonté de suivre le Christ en se mettant au service de l’Eglise et de la société, «éclairciront les fidèles dans la liturgie de la parole et de la charité en célébrant le sacrement du baptême et du mariage. Ils proclameront l’évangile de la parole pour instruire et exhorter le peuple de Dieu en se consacrant à la charité et aussi au service des plus pauvres», a laissé entendre Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou. Toutefois, l’archevêque coadjuteur de Brazzaville a attiré l’attention des fidèles sur la multitude des Eglises dites de réveil qui envahissent les rues de la capitale. Il a affirmé: «La présence des Eglises aujourd’hui dans les rues ne veut pas dire que l’Homme est avec Dieu», avant de poursuivre «Au contraire, beaucoup d’Eglises ne sont là que de nom pour exploiter les naïfs et les pauvres». Dans le sens où, «Chacun vient et se fait prête à cause de son manque», a-t-il conclu.
Par ailleurs, après l’accomplissement du sacrement de l’ordre, le père Jospin Bouétoumoussa, vice-maître de la formation des diacres, prenant la parole pour son mot de circonstance, a tout d’abord rendu grâce à Dieu pour ce don dans l’Eglise. Ensuite, il a remercié les familles des diacres et aussi Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou qui a bien voulu se joindre à la communauté chrétienne de la Sainte Trinité pour ordonner les deux servants du Christ en tant que diacres, en déclarant: «Nous savons que vous êtes très chargés parce que vous êtes à cheval entre Brazzaville et Dolisie, mais malgré votre agenda, vous avez bien voulu marquer de votre présence aujourd’hui, pour cela nous vous disons merci. Que le Seigneur bénisse encore et toujours votre ministère épiscopal». C’est dans la présence du Christ et sous une ambiance conviviale que s’est déroulée cette messe d’ordination animée par la chorale et la Schola populaire de la paroisse Sainte Trinité.

R.K

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.