Sélectionner une page

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT : Concevoir un modèle systématique pour prendre des décisions

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT : Concevoir un modèle  systématique pour prendre des décisions

La ministre de l’Economie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a lancé lundi 4 octobre 2021 à Brazzaville les travaux d’élaboration du Plan national de développement (PND) 2022-2026.
Le PND est considéré comme un outil efficace et incontournable pour parvenir à un développement ordonné. Il structure les bases nécessaires pour répondre aux besoins de la population et améliorer sa qualité de vie. Il s’agit donc de concevoir un modèle systématique permettant de prendre des décisions afin d’atteindre les objectifs escomptés.
Pour la période 2022-2026, a indiqué Mme Ebouka-Babackas, le nouveau PND ne manquera donc pas de prendre racine dans les recommandations tirées du diagnostic du PND 2018-2022. Il érigera un tronc solide nourri de la sève puissante de la volonté ferme du Gouvernement d’opérer la transition d’une économie congolaise de rente pétrolière vers «une économie forte et diversifiée» dont le socle demeure un secteur privé entreprenant et dynamique. En outre, il s’alignera sur les engagements sous-régionaux, régionaux et internationaux qui y sont contenus: le programme de deuxième génération des réformes économiques et financières et le programme économique régional de la CEMAC, les objectifs de développement durable des Nations Unies et l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Surtout, le PND 2022-2026 déploiera ses branches dans six directions. Les trois précédents axes de diversification économique que sont: le développement de l’agriculture au sens large, le développement de l’industrie en lien avec les zones économiques spéciales et le développement du tourisme. Ces trois axes seront, toutefois, complétés par trois autres: le développement de l’économie numérique, la promotion immobilière et le développement des zones franches commerciales. Par ailleurs, il conservera comme terreau transversal l’amélioration de la gouvernance et le renforcement du capital humain. Enfin, il prendra en compte dans ses branchages, des contraintes du programme d’appui financier que le Congo se prépare à conclure avec le Fonds monétaire international (FMI) dans un contexte aggravé de crise à la fois économique, financière, sanitaire et environnementale.
«Dans une démarche rationnelle, la déclinaison des besoins sectoriels en programmes est privilégiée afin de mieux identifier, articuler, hiérarchiser et satisfaire, bien plus qu’auparavant, les attentes de bien-être de la population à l’intérieur d’une enveloppe donnée de ressources. Ce lien Programme-Evaluation des coûts-investissements/financement servira de fil conducteur pour les experts qui s’attèleront à produire dans les meilleurs délais un document dense et complet», a indiqué la ministre de l’Economie.
Le document cadre stratégique de développement fera ressortir les principaux éléments: le diagnostic de la situation économique et sociale du Congo; la vision et les objectifs du PND 2022-2026; les priorités et les axes stratégiques; le schéma de financement (budget, gap, stratégies de financement); l’analyse des facteurs de risques et l’identification des mesures d’atténuation; la stratégie de communication et les mécanismes de mise en œuvre et de suivi-évaluation du PND 2022-2026.
A noter que l’élaboration du PND 2022-2026 bénéficie de la mise en place d’une Task-force des politiques économiques et sociales, un outil présidé par le représentant personnel du Président de la République, le ministre d’Etat Gilbert Ondongo.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728