Sélectionner une page

Journée mondiale de la mer : Mobiliser sur les progrès de la modernisation des transports maritimes

Journée mondiale de la mer : Mobiliser sur les progrès de la modernisation  des transports maritimes

La Journée mondiale de la mer a été célébrée jeudi 30 septembre dernier à Pointe-Noire sous le thème: «Gens de mer: au cœur des transports maritimes de demain». Cette Journée a été placée sous le patronage de Jean-Marc Thystère Tchicaya, ministre des Transports de l’aviation civile et de la marine marchande. L’objectif était d’accroître la visibilité de l’action des gens de mer. C’était en présence de Christian Armel N’kou, directeur général de la marine marchande, d’Honoré Paka, préfet de la ville de Pointe-Noire et Jean-François Kando, député maire de la ville de Pointe-Noire.
Dans son mot de bienvenu, Christian Armel N’kou, a exhorté les participants à observer toujours les mesures barrières car, de l’avis des experts, la situation épidémiologique demeure préoccupante en dépit des actions entreprises par les pouvoirs publics dans la lutte contre la pandémie.
Jean-Marc Thystère Tchicaya a quant à lui rappelé que l’Organisation maritime internationale a choisi ce thème pour mettre en évidence le rôle clé que joue cette catégorie socio-professionnelle qui se place en première ligne dans la chaîne des approvisionnements et des transports mondiaux. «La mer est le patrimoine de l’humanité. C’est une richesse qui est en partage et qui devrait être gérée de manière pérenne dans le respect de la Convention internationale des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et à laquelle la République du Congo a souscrit. La Journée mondiale de la mer a voulu aussi souligner l’importance des gens de mer dans le maintien de la chaîne d’approvisionnement en biens vitaux surtout en cette période de crise sanitaire», a-t-il dit.
Le ministre des Transports a incité la communauté maritime à se faire vacciner contre la pandémie à coronavirus.
Au cours de cette Journée, plusieurs panels ont été élaborés. Notamment la gestion des escales des navires à l’heure de la COVID-19: cas du port autonome de Pointe-Noire, présenté par Alain Koua Angoulhoud. Il y a eu aussi les femmes dans l’industrie maritime, véritable valeur ajoutée. Ce sous-thème a été présenté par Armelia Itoua-Ndake. Elle a fait comprendre aux participants que la féminisation est un phénomène qui prend de l’ampleur sur l’ensemble des secteurs professionnels.

Madocie Déogratias MONGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.