Sélectionner une page

Pointe-Noire : Faire jouer la carte du développement au féminin

Pointe-Noire : Faire jouer la carte  du développement au féminin

Il s’est créé dans la capitale économique un Réseau des femmes engagées de Pointe-Noire (REFEEN). Il s’agit d’une association qui fédère en son sein des organisations féminines orientées vers le développement, les coopératives, ainsi que les entreprises sociales dirigées par des femmes. Avec en plus des actions pour l’affermissement de la foi.
A l’initiative de Mme Edith Yolande Ketta-Banguyd, actrice économique et ancienne administratrice-maire de l’Arrondissement 6 Ngoyo de Pointe-Noire, de nombreuses femmes se sont engagées dans la défense de plusieurs valeurs humaines, au centre desquelles elles ont placé la solidarité. Dénommée Réseau des femmes engagées (REFEEN), cette association se présente comme un cadre de concertation, de mise œuvre des actions de plaidoyer, ainsi que de renforcement des capacités de la femme, pour une meilleure autonomisation et pour la défense de ses droits. «Notre action consiste à faire don de notre argent, de notre temps et de notre amour, pour redonner espoir à ceux ou celles qui le perdent chaque jour», a expliqué Mme Edith Yolande Ketta-Banguyd coordinatrice du REFEEN.
La première parution publique du REFEEN a été une messe d’action de grâce célébrée le 3 janvier dernier en la cathédrale St Pierre Apôtre de l’Archidiocèse de Pointe-Noire. C’était aussi une messe en mémoire de la défunte Mme Clémence Niambi Locko, une femme engagée, récemment décédée. «Qui ne se souvient pas de sa bienveillante attention, et surtout de son investissement pour encourager chaque femme à se prendre en charge, et à continuer ainsi à jouer le rôle de moteur du développement social et familial ?»; a souligné la coordinatrice du REFEEN. Le programme annuel du REFEEN prévoit plusieurs activités au profit des femmes.
Lors de cette messe, le Père Aimé Mobwété Salamu, le curé de la paroisse St Jean-Marie Vianney du quartier Mpita, a témoigné de l’engagement des femmes du REFEEN dans la construction des bâtiments de cette paroisse. «Femme de cœur et d’amour, Mme Clémence Niambi Locko était une conseillère et une maman pour l’équipe presbytérale de Notre paroisse. C’était une donatrice à plusieurs égards; elle a financé la construction du grand et magnifique portail de notre Eglise», a témoigné le curé de St Jean Marie Vianney.
De nombreuses hautes personnalités politiques et administratives ont assisté à cette messe d’action de grâce; parmi lesquelles Jean François Kando, député-maire de la ville de Pointe-Noire, et Mme Ines Ingani, ancienne ministre et actuelle présidente de l’Organisation des femmes du Congo (OFC).

Jean Banzouzi Malonga

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140, DEUXIÈME !

Nous étions à Owando la semaine dernière, pour la première étape de la célébration de nos 140 ans d’évangélisation. La deuxième étape, dimanche passé, nous a conduit à Loango et à Pointe-Noire. Partout, il s’agit de mettre nos pas dans les pas des premiers missionnaires, les spiritains, qui portèrent l’évangile sur nos berges. Ils avaient quitté leurs terres lointaines, bravé les éléments, les incompréhensions et les hostilités de toutes sortes.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930