Sélectionner une page

COVID-19 : Les parties prenantes réactualisent les documents de sauvegarde

COVID-19 : Les parties prenantes réactualisent  les documents de sauvegarde

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de riposte d’urgence à la COVID-19 (PRUC-19) financé par la Banque mondiale, un atelier de consultation du public sur la gestion environnementale a été organisé du 5 au 6 avril derniers à Pointe-Noire. Les travaux ont été conduits par le Dr Essie Mbou, en présence de Gabrielle Cornelie Adou Ngapi, responsable Violences fondées sur le genre.

Deux financements additionnels ont été apportés au Projet de riposte d’urgence à la COVID-19 (PRU-19). Le premier permet l’acquisition et le déploiement des vaccins Covid-19 conformes aux normes et le second est destiné à moderniser les structures sanitaires: le Laboratoire national de santé publique et le Centre d’opération des urgences en santé publique.
L’exécution de ce financement est soumise à la mise à jour, l’adoption et la publication par le Gouvernement des documents du cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) du plan de gestion de la main d’œuvre.
C’est le sens de cet atelier dont le but visé était de permettre de réviser et d’amender les documents qui régissent les plaintes des personnes impactées par la mise en œuvre du projet, mais aussi de faire connaître, informer et obtenir l’adhésion du grand public.
Les participants y ont fait des propositions en vue de réviser et d’actualiser les différents documents assortis de recommandations devant être soumises aux autorités compétences et aux partenaires. Pour Mme Adou Ngapi, «il faut informer les parties prenantes, recueillir leurs avis et réactualiser les documents de sauvegarde puisqu’il y a des impacts sociaux et environnementaux dans la mise en œuvre de ce projet.»

M.D.M.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728