Sélectionner une page

Des élèves attaquent l’administration de leur école pour libérer un ami

Le gangstérisme dans les établissements scolaires du Congo fait du chemin. Jeudi 19 mai dernier, des élèves du lycée Lumumba (installé sur le site du CEG Matsoua à Moungali, l’arrondissement 4 de Brazzaville) ont attaqué le bureau du proviseur pour libérer un de leurs collègues identifié comme le meneur de l’agression contre les élèves du lycée technique de passage devant leur établissement. Après l’avoir extirpé de force, ils ont lapidé les policiers requis pour venir le chercher, occasionnant un branle-bas généralisé au sein de l’établissement et à l’extérieur. Afin de rétablir l’ordre sur la voie publique, des unités d’intervention de la police dépêchées en renfort ont dû utiliser des grenades lacrymogènes et interpeller une vingtaine de manifestants. A la suite de ces échauffourées, 77 élèves ont été victimes de malaise, ne supportant sûrement pas l’odeur des grenades lacrymogènes. 58 ont été admis au CHU-B et 19 à l’hôpital militaire Pierre Mobengo. Ils n’y seraient restés en observation que quelques heures. Tous ont pu regagner leurs domiciles, selon une source. Toutefois certaines rumeurs et autres allégations font état de 3 ou 5 élèves morts.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.