Sélectionner une page

La voracité des hommes politiques

Un constat fait par les Congolais: les hommes politiques qui arrivent au pouvoir ont tendance à s’aliéner le patrimoine de l’Etat et des entreprises publiques liquidées ou en voie de l’être. Ces dernières années, ils se sont lancés dans une course effrénée dans l’acquisition du patrimoine public. Ils s’y jettent «comme de véritables carnassiers sur leurs proies», a dénoncé par exemple un homme passant devant l’école de la Poste (délocalisé), au centre-ville de la capitale congolaise, qui est en passe d’être démolie. «C’est peut-être l’œuvre de ceux qui ne cessent d’acheter à tour de bras», a-t-il indiqué. «A ce rythme, l’Etat n’aura plus rien dans les grandes villes du pays, comme patrimoine foncier et immobilier», s’est-il indigné.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.