Sélectionner une page

La voracité des hommes politiques

Un constat fait par les Congolais: les hommes politiques qui arrivent au pouvoir ont tendance à s’aliéner le patrimoine de l’Etat et des entreprises publiques liquidées ou en voie de l’être. Ces dernières années, ils se sont lancés dans une course effrénée dans l’acquisition du patrimoine public. Ils s’y jettent «comme de véritables carnassiers sur leurs proies», a dénoncé par exemple un homme passant devant l’école de la Poste (délocalisé), au centre-ville de la capitale congolaise, qui est en passe d’être démolie. «C’est peut-être l’œuvre de ceux qui ne cessent d’acheter à tour de bras», a-t-il indiqué. «A ce rythme, l’Etat n’aura plus rien dans les grandes villes du pays, comme patrimoine foncier et immobilier», s’est-il indigné.

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140, DEUXIÈME !

Nous étions à Owando la semaine dernière, pour la première étape de la célébration de nos 140 ans d’évangélisation. La deuxième étape, dimanche passé, nous a conduit à Loango et à Pointe-Noire. Partout, il s’agit de mettre nos pas dans les pas des premiers missionnaires, les spiritains, qui portèrent l’évangile sur nos berges. Ils avaient quitté leurs terres lointaines, bravé les éléments, les incompréhensions et les hostilités de toutes sortes.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930