Sélectionner une page

EXAMENS D’ETAT : La clôture de la campagne d’inscription prévue à la fin janvier

EXAMENS D’ETAT : La clôture de la campagne d’inscription prévue  à la fin janvier

Au cours d’une assemblée générale tenue le 2 décembre dernier à l’Institut national de recherche et d’actions pédagogiques (INRAP), le directeur des examens et concours (DEC) de l’Enseignement préscolaire, Damien Madiki a fixé le personnel de sa direction sur la campagne d’inscription aux examens d’Etat et concours, cuvée 2023. Le délai pour la clôture de la campagne d’inscription aux examens d’Etat, est fixé au 31 janvier 2023. «Cela signifie qu’avant cette date, les dossiers doivent déjà être déposés à la direction des examens et concours», a-t-il expliqué.
Cette campagne est ouverte depuis le 1er décembre. Tous les candidats devraient se conformer aux dispositions en vigueur concernant les pièces à fournir au dossier et les frais d’inscription, a précisé le DEC.
Au sujet des frais d’inscription, Damien Madiki a interpellé tous les acteurs de la chaîne sur les modalités, tout en rappelant les montants fixés par les textes en vigueur qui doivent être respectés. Au baccalauréat, candidat officiel congolais 5.000 F.CFA, candidat libre 15.000F.CFA. Candidat officiel étranger 15.000F.CFA, candidat libre 20.000 F.CFA.
Pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC): candidat officiel congolais: 4.000 F.CFA, candidat libre: 10.000 F.CFA. Candidat officiel étranger: 10.000 F.CFA, candidat libre étranger: 15.000 F.CFA.
Au Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE): candidat officiel congolais: 2.000 F.CFA, candidat libre : 3.000 F.CFA, candidat officiel étranger 3. 000 F.CFA, candidat libre étranger 5.000 F.CFA.
A Brazzaville, les candidats libres s’inscrivent à la direction générale de l’Alphabétisation et de l’éducation non formelle; les candidats des départements dans les coordinations de l’alphabétisation et les candidats officiels dans leurs établissements respectifs.

E.M-O

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.