Sélectionner une page

REFORME DU SECTEUR PUBLIC : Mettre en place un cadre d’élaboration des plans stratégiques ministériels

REFORME DU SECTEUR PUBLIC : Mettre en place un cadre d’élaboration  des plans stratégiques ministériels

Le ministère du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale a organisé du 5 au 10 décembre 2022, à Kintélé, un atelier technique d’élaboration des plans stratégiques ministériels des ministères pilotes.

Cet atelier s’est tenu grâce à l’appui financier de la Banque mondiale, à travers le projet de réformes intégrées du secteur public (PRISP). Il a regroupé une soixantaine de participants venus des ministères pilotes, en charge des Transports, du Développement industriel, de la Réforme de l’Etat, des Zones économiques spéciales et de l’Economie forestière, avec pour objectif d’élaborer le plan stratégique ministériel 2023-2026 du ministère du Plan assorti d’un plan d’action conforme à l’approche de la budgétisation par programme. Il s’est agi également de concevoir le canevas et les ébauches des diagnostics organisationnels, ainsi que des plans stratégiques ministériels des ministères pilotes.
C’est Jules Gérard Tchicaya Gondhet De Trébaud, président de la mission d’assistance technique (MAT) qui a assuré la facilitation des travaux de l’atelier, assisté de Ferdinand Sosthène Likouka, directeur de cabinet du ministre du Plan, qui a d’ailleurs procédé à l’ouverture des travaux.
Pendant cinq jours, les participants ont suivi des thèmes se rapportant, entre autres, à l’approche d’élaboration des plans stratégiques ministériels; à la démarche de planification stratégique. Les communications ont été suivies des travaux de groupe qui ont abouti aux mécanismes de réhabilitation, de construction et d’équipement des sièges et structures des ministères; au renforcement des capacités des cadres desdits ministères et au renforcement des structures et infrastructures d’appui au développement.
A l’issue des travaux, les agents du ministère du Plan ont été appelés à accompagner les autres ministères n’ayant pas pris part à l’atelier dans l’élaboration de leurs plans stratégiques ministériels. Ainsi, les participants ont validé les documents du plan stratégique, la note de cadrage du mandat. Aussi ont-ils convenu de la conception d’une vision ministérielle, l’identification des enjeux et le choix d’objectifs et d’orientations stratégiques réalistes, la planification des activités correspondantes et leur budgétisation, la conception des indicateurs et leurs sources de vérification, d’élaboration et de mise en œuvre des plans stratégiques et plans d’action ministériels. Les matériels et supports de formation sur la préparation, l’élaboration et la mise en œuvre des plans stratégiques et plans d’actions ministériels sont disponibles; le plan stratégique ministériel et organisationnel du développement du ministère qui prend en compte le plan national de développement (PND), des objectifs de développement durable et des autres critères environnementaux, sociaux et gouvernance (ESG). «A travers cet atelier, le PRISP souhaite réaffirmer son engagement pris lors de la restructuration du projet de février-mai 2021 à œuvrer pour la réalisation des activités inscrites dans ces différents plans de travail et budgets annuels aux fins d’améliorer la mobilisation des ressources publiques et de renforcer la redevabilité au Congo», déclarait Clovis Bozire Antsouon Assen, responsable de suivi et évaluation au PRISP.

Pascal BIOZI KIMINOU
& Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.