Sélectionner une page

DEFENSE : Une nette prise de conscience des enjeux logistiques

DEFENSE : Une nette prise de conscience  des enjeux logistiques

Dans le cadre des orientations et directives du ministre de la Défense nationale et des instructions du Chef d’Etat-major général des Forces armées congolaises (FAC) visant à assurer le soutien multiforme des Forces armées, il s’est déroulé du 1er au 2 décembre 2022 à Brazzaville, un séminaire sur le soutien logistique. C’est le général de brigade Charles-Victoire Bantadi, commandant des écoles des FAC, qui en a présidé la cérémonie d’ouverture officielle, en lieu et place du commandant de la logistique des FAC.

L’objectif de ce séminaire dont les participants sont venus des différentes zones militaires de défense du pays était d’améliorer les capacités de gestion des matériels en dotation, définir les minimas et mettre en place des stocks de réserves, à travers la politique sous sectorielle de soutien en élaboration. Un accent particulier a été mis sur la gestion des moyens roulants et de l’armement.
D’après le colonel Frédéric Noël Ingani, chef d’Etat-major de la logistique, ce séminaire logistique a donné l’opportunité aux participants d’échanger autour de trois thèmes: la logistique des FAC; la gestion des matériels; l’organisation de la journée de parc. La logistique des FAC, a-t-il précisé, devra permettre aux séminaristes de connaître les organes, les domaines et les chaines de soutien logistique des FAC..; la gestion des matériels est déclinée à partir des rôles, attributions et actes de l’officier logistique. La Journée de parc liée à la pratique, a permis aux participants d’avoir les meilleurs moyens d’organisation des contrôles des matériels et les calculs de la disponibilité technique opérationnelle.
Paraphrasant Sun Tzu, le général Bantadi a souligné: «La ligne qui sépare l’ordre du désordre se nomme la logistique». La logistique c’est quatre vertus: réflexion, stratégie, gestion et optimisation. ‘’Il est établi que la valorisation de cette arme dépend, dans une large mesure, de la qualité et du sens de responsabilité des acteurs logistiques à différents échelons’’, a-t-il indiqué.
Avec les connaissances acquises, les participants sont désormais capables de maîtriser les organes, domaines et chaînes de soutien logistique des FAC, et de mettre en perspectives les démarches et outils de gestion des matériels. Pour cela, l’officier logistique doit connaître son rôle, ses attributions et ses actes sur la gestion des matériels.

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.