Sélectionner une page

JOURNEE DES PERSONNES ADMISES A LA RETRAITE APRES AVOIR SERVI L’EGLISE : M. Marc Ambeto a soufflé ses 86 bougies

JOURNEE DES PERSONNES ADMISES A LA RETRAITE APRES AVOIR SERVI L’EGLISE : M. Marc Ambeto a soufflé ses 86 bougies

Organisée pour la deuxième fois par l’Association congolaise «Accompagner» (ACA) ayant pour présidente-fondatrice, Sr Eliane Julienne Boukaka, la Journée des personnes admises à la retraite après avoir servi remarquablement l’Eglise a été commémorée dans la simplicité des enfants de Dieu, mercredi 8 juin 2022, au siège de l’ACA, à Moungali, le 4e arrondissement de Brazzaville. A cette occasion, M. Marc Ambeto, liturge, lecteur-commentateur de renom des messes diocésaines et au sein de la paroisse Saint François d’Assise de Brazzaville, a célébré ses 86 ans d’âge, dans la foulée de cette commémoration annuelle mettant en exergue le travail abattu en Eglise par des personnes dévouées (évêques, prêtres, religieux, religieuses, laïcs) aujourd’hui admises à la retraite, regardant parfois de loin en fonction de leur état actuel de santé le champ du Seigneur.

Cette commémoration n’est encore qu’à l’étape embryonnaire. Elle mériterait l’attention des autorités compétentes de l’Eglise, afin qu’elle se célèbre lors des prochaines occasions à l’échelle diocésaine, voire nationale, dans chaque paroisse.

M. Marc Ambeto ayant reçu son présent de joyeux anniveraire

Placée sous l’autorité de sœur Eliane Julienne Boukaka, la cérémonie a connu la participation du père Aymar Golfrand Ngollé Litama, aumônier diocésain de l’ACA, des sœurs Thalina Kandza, religieuse Auxiliatrice de Marie Immaculée, membre de l’ACA, Anne Marie Diahoua, religieuse congolaise du Rosaire, membre de la Commission diocésaine de la Pastorale de la Santé, du professeur Bienvenu Rolland Ossibi Ibara, responsable diocésain de l’équipe technique de la santé, et de plusieurs laïcs ayant servi l’Eglise aujourd’hui admis à la retraite. Au nombre de ces participants, il y a eu Mmes Adélaïde Bayekola, ancienne présidente diocésaine des Fraternités féminines catholiques de Brazzaville, Marie Jeanne Attibayeba, de la paroisse Notre-Dame de Fatima, Marie Obéla, de la paroisse Cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville, Bakékolo, née Marie Thérèse Babindamana, de la paroisse Saint-Esprit de Moungali, M. Matthieu Nzimi, de la paroisse Notre-Dame des Victoires de Ouenzé, M. Marc Ambeto et son épouse, M. Edouard Mbaloula, ancien vice-président du Conseil pastoral paroissial de Saint François d’Assise de Brazzaville et ancien président du Bureau exécutif diocésain de l’apostolat des laïcs (BEDAL) de Brazzaville, etc.
La salle des conférences du siège de l’ACA a servi de cadre à cette célébration qui a eu au menu des exposés suivis d’échanges et de témoignages des participants. Le tout couronné par un pot d’amitié autour de l’heureux jubilaire.
Après la prière d’ouverture par l’aumônier diocésain de l’ACA, suivie de la présentation de chaque participant, Sr Eliane Julienne Boukaka a pris la parole pour circonscrire le motif, la particularité et l’intérêt de ce rassemblement ayant eu pour objectif de valoriser, promouvoir et faire connaître à l’actuelle génération, le travail réalisé avec assiduité et abnégation en Eglise par des personnes qui aujourd’hui se sont retirées de la vie active, car admises à la retraite. «N’attendons pas de le faire à titre posthume. C’est maintenant qu’ils sont encore en vie qu’il convient de valoriser le travail abattu par ces personnes dans le champ de l’Eglise» a souligné Sr Eliane Julienne Boukaka, dans son mot introductif.
Le professeur Bienvenu Rolland Ossibi Ibara a brossé à l’assistance les particularités de cette rencontre: cerner les opportunités, les forces et les faiblesses qui peuvent faire que l’archidiocèse renouvelle son système de santé dans le cadre du renouveau à insuffler dans l’Eglise particulière de Brazzaville, afin de la faire rayonner dans le domaine de la santé. Selon une intervention, il a fallu réfléchir pour avoir des points de santé dans l’Eglise diocésaine de Brazzaville. S’inspirer de l’expérience des autres pour faire avancer les choses dans l’archidiocèse de Brazzaville. Comment les autres sont-ils arrivés au niveau où ils sont, mais pourquoi pas nous? Inciter à la culture des bilans de santé, essayer de revoir le contenu et la nature de l’assistance à apporter auprès des personnes malades. A l’époque la commission santé du bureau diocésain des Fraternités féminines avait organisé une opération d’envergure diocésaine de dépistage des pathologies diverses et récurrentes. Cette opération avait avoué la responsable diocésaine de la santé de l’époque, avait eu à soulager beaucoup de membres qui ont été infirmés à temps de leur statut et de leur état de santé les épargnant pour ce faire de plusieurs décès. Parlant de la pastorale de santé, il a été relevé que le Christ se trouve aussi chez la personne malade. Se préoccuper de la formation permanente. Après le tour de table des participants qui ont apporté chacun et chacune sa touche respective à cette rencontre.
Pour lier l’utile à l’agréable, après ce moment d’échanges et de débats a eu lieu le partage du pot de l’amitié pour les 86 ans de M. Marc Ambeto.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.