Sélectionner une page

SANTE : Distribution gratuite de moustiquaires imprégnées dans les ménages

SANTE : Distribution gratuite de moustiquaires imprégnées dans les ménages

La deuxième phase de la campagne de distribution gratuite de masse des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) dans les ménages a été lancée le 17 décembre 2022 à Brazzaville. Prélude à ce lancement, Le Dr Jean-Claude Mobousse, directeur départemental des soins et services de santé, a animé une conférence de presse jeudi 15 décembre. Il a invité la population à réserver un bon accueil aux agents distributeurs des MILDAs et à utiliser les moustiquaires imprégnées afin de se protéger du paludisme. «Les MILDAs reçues ne sont ni à vendre, ni pour la pêche, ni pour le jardinage, encore moins pour la couverture des tombes, sous peine de sanction», a-t-il martelé.

La conférence de presse s’est déroulée en présence du Dr Denis Ako-Arrey, directeur du projet Fonds mondial à Catholic relief services (CRS), du Dr Jean Luc Mbaka, directeur de la campagne à CRS, et Abovri Ndam, directeur de cabinet du préfet de Brazzaville.
La deuxième phase de la campagne est organisée du 17 au 27 décembre à Brazzaville par le ministère de la Santé, à travers le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), en partenariat avec Catholic relief services (CRS), sous le financement du Fonds mondial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Les autres départements: la Likouala, la Cuvette, la Cuvette-Ouest, la Sangha et les Plateaux attendront 2023. Le Dr Mobousse a souligné que la stratégie mise en place par le Gouvernement et ses partenaires est que toutes les opérations se feront le même jour selon l’approche porte à porte; les agents de distribution passeront dans les ménages et procéderont à l’identification et à la remise des MILDAs en fonction de la taille de chaque ménage, tout en orientant les responsables de ménages sur l’importance, l’utilisation et l’entretien des MILDAs reçues.
Le directeur départemental des soins et services de santé a indiqué que les MILDAs, une fois reçues, doivent être aérées à l’ombre durant 24h ou encore une journée à l’abri du soleil, pour diminuer l’efficacité des produits utilisés pour l’imprégnation de ces MILDAs. «Lorsque les moustiquaires reçues sont sales, au bout de 3 mois, elles peuvent être lavées uniquement avec du savon doux comme Fanico, le savon de Marseille, le savon le Coq. Ne jamais les laver avec du javel ou du détergent. Après le lavage, il faut les étaler à l’ombre et ne jamais les repasser après séchage», a-t-il déclaré.
Pour les zones où l’accès serait difficile, le Dr Mobousse a indiqué que les instructions ont été données aux médecins chefs des districts sanitaires pour que les équipes de distribution procèdent au ratissage quartier par quartier et ruelle par ruelle de sorte que personne ne soit oublié. Au cas où un ménage serait sauté ou absent, on peut contacter le centre d’appel au 06 950 50 50.
La première phase de la campagne a débuté le 22 octobre dans les six départements de Pointe-Noire, du Kouilou, du Niari, de la Lékoumou, de la Bouenza et du Pool. Plus de 1. 554.000 moustiquaires ont été distribuées dans plus de 700.000 ménages.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.