Sélectionner une page

ACTION HUMANITAIRE : Assistance d’urgence aux victimes des catastrophes naturelles

ACTION HUMANITAIRE : Assistance d’urgence aux victimes  des catastrophes naturelles

Les pluies qui s’abattent sur le pays causent d’énormes dégâts matériels dans plusieurs localités. Des villages et quartiers sont inondés et des toitures emportées par des vents violents, entraînant l’effondrement de nombreuses habitations. Des familles entières se retrouvent sinistrées. Pour tenter d’apporter une réponse à cette situation, la ministre Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma des Affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, s’est entretenue le 12 décembre dernier avec cinq préfets des départements victimes de sinistre. Et le 13 décembre, le Gouvernement est allé apporter une assistance d’urgence aux victimes des catastrophes naturelles dans le département de la Cuvette, notamment à Oyo et Boundji.

Avec les préfets, il s’est agi de faire le point de la situation humanitaire occasionnée par les inondations dans les départements de la Likouala, la Sangha, la Cuvette, les Plateaux et le Kouilou, afin d’envisager un plan d’intervention humanitaire. «Le Gouvernement a toujours réagi en pareille circonstance. Nous sommes venus préparer les conditions de déploiement de l’aide humanitaire qui va être apportée aux victimes des inondations», a expliqué Jean-Jacques Mouanda, préfet de la Likouala, tout en indiquant que les équipes du ministère en charge de l’action humanitaire sont déjà sur le terrain pour évaluer les dégâts.
Les préfets ont, au cours de cette audience, apporté leur contribution technique à la préparation de cette assistance humanitaire d’urgence qui va soulager tant soi peu les souffrances des populations sinistrées dont certaines vivent dans les sites de fortune.
C’est dans cet élan que la ministre, en compagnie de ses homologues Jean-Luc Mouthou de l’Enseignement primaire, préscolaire, secondaire et de l’alphabétisation et Raymond Zéphirin Mboulou de l’Administration du territoire et de la décentralisation, se sont rendus dans le département de la Cuvette pour répondre à la sollicitation de la population.
Ce périple a commencé à Boundji où des vents violents ont emporté le 12 décembre dernier les toitures de trois bâtiments du lycée Jacques Opangault et endommagé ses latrines, ainsi que deux bâtiments du collège. Le nombre de personnes sinistrées s’élève à 41.
La mairesse de Boundji a remercié la promptitude du Gouvernement face au drame qu’a subi sa ville.
Pour la ministre, les élèves ne peuvent pas perdre l’année scolaire. «Il faut qu’ils arrivent à terme. Nous ne voulons pas être responsables de leur échec. Voilà pourquoi, nous sommes arrivés rapidement pour apporter cette assistance du Gouvernement», a déclaré Mme Irène Mairie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma.
Elle a, par ailleurs, décliné la composition du kit de construction acheminé: 1200 tôles de 3500 kg, 270 bastings, 150 fers de 10, 100 fers de 6, 340 chevrons, 25 tonnes de ciment, 70 kilos de pointes de 10, 60 mètres d’étanchéité et 20 rouleaux de fil d’attache.
La ministre a indiqué qu’une équipe dynamique va travailler pour réhabiliter ces bâtiments. «Le reste du matériel sera mis à la disposition de la population sinistrée», a-t-elle précisé.
A Oyo, deuxième étape de ce périple, la ministre a remis un lot de médicaments au président du Conseil municipal, Gaston Yoka. Ils sont destinés à soigner les personnes victimes des inondations qui vivent dans un site de fortune.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728