Sélectionner une page

SANTE : Inciter à l’abandon des peintures au plomb

SANTE : Inciter à l’abandon des peintures au plomb

L’humanité à célébré du 23 au 29 octobre 2022, la 10e semaine internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb. Pour marquer l’évènement, au Congo, l’association Action sur l’environnement et le développement (AED) en partenariat avec le réseau international pour l’élimination des polluants (IPN) a organisé le 28 octobre une table ronde pour évaluer l’évolution du processus d’adoption du projet de décret réglementant la gestion de la peinture au plomb et de matériau de revêtement similaire en République du Congo ainsi que l’élimination de la peintre au plomb.

C’est au centre interdiocésain des œuvres (CIO), à Brazzaville, que s’est déroulée la rencontre, sous l’égide du Dr Eugène Loubaki, président de l’AED, assisté de Joseph Moudzingoula, secrétaire général de cette association. Elle a réuni des cadres venus des administrations publiques, du secteur privé et des organisations de la société civile. Trois exposés ont été développés portant sur les notions de base sur la peinture; la situation de la réglementation sur la peinture au plomb au Congo et sur le processus d’élaboration d’une norme. Ces communications ont éclairé l’assistance sur le plomb qui est un métal toxique et dont l’usage a engendré des conséquences fâcheuses sur l’environnement et la santé humaine à travers le monde.
En marge de cette semaine, l’OMS interpelle sur les risques d’exposition au plomb. L’exposition à ce métal peut être à l’origine entre autres de l’anémie, l’hypertension, l’immunotoxicité et la toxicité pour les organes de reproduction. L’OMS a identifié cette substance comme l’un des dix produits chimiques les plus dangereux pour la santé nécessitant une action forte de la part des Etats membres. L’empoisonnement au plomb est entièrement évitable par le biais d’une série de mesures réglementaires visant à restreindre son utilisation.
Pour le Dr Eugène Loubaki, l’organisation de cette campagne pendant cette semaine permet de booster le processus d’adoption de la réglementation et d’élimination de la peinture au plomb au Congo.
L’édition 2022 de cette semaine alerte sur la problématique de l’empoisonnement au plomb, la nécessité d’entreprendre des
actions supplémentaires pour éliminer toutes les sources d’exposition au plomb.
A l’issue de la table ronde, les participants ont plaidé pour que le projet de décret portant réglementation de la peinture au plomb et de matériaux de revêtement similaires en République du Congo soit adopté dans des délais raisonnables.

Philippe BANZ

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.