Sélectionner une page

COUR CONSTITUTIONNELLE : Les neuf membres ont prêté serment

COUR CONSTITUTIONNELLE : Les neuf membres ont prêté serment

Après la prestation de serment devant le Parlement réuni en congrès, sous la présidence d’Isidore MVouba, président de l’Assemblée nationale, et en présence de Pierre Ngolo, président du Senat, et d’Anatole Collinet Makosso, Premier ministre, les neuf nouveaux membres de la Cour constitutionnelle ont été installés dans leurs fonctions par Florent Ntsiba, ministre d’Etat, directeur de cabinet du Président de la République. C’était le lundi 10 juillet 2023, au siège de l’institution.

La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres Aimé Ange Wilfrid Bininga, Garde des sceaux, ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, et Léon Juste Ibombo, des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique.
Sept membres de la Cour ont été reconduits et deux nouvellement nommés. Il s’agit de Mme Virginie Shéryl Ndessabeka et d’Albert Mbon.
Le renouvellement des membres de la Cour fait suite à l’expiration de leur mandat. Auguste Iloki, président de la Cour constitutionnelle, a invité l’ensemble des membres à s’approprier de l’engagement du serment, «dont les termes venaient de nous être rappelés par le président du Parlement réuni en congrès. Pour garantir l’exécution rationnelle de nos missions constitutionnelles, je vous invite, membres de la Cour constitutionnelle, à la disponibilité et à la performance pour améliorer nos prestations, nonobstant l’exercice d’autres activités annexes, légalement autorisées. Je vous encourage à cultiver, à développer et à pérenniser l’esprit d’équipe pour tirer profit des qualités intrinsèques de chacun, celui de servir la Cour constitutionnelle et la République du Congo», a-t-il déclaré.
Peu avant leur installation, les neuf membres de la Cour ont prêté serment devant le Parlement réuni en congrès. «En vous engageant à exercer scrupuleusement vos fonctions, en toute responsabilité et impartialité, vous vous inscrivez comme les plénipotentiaires de la République et du Président de la République, dans le cadre du strict respect de la Constitution du 25 octobre 2015», a déclaré Isidore Mvouba qui, au nom des parlementaires, a pris acte de leur prestation de serment et les a renvoyés à leurs fonctions..
Le président de l’Assemblée nationale les a exhortés à faire montre de savoir-faire dans leur rôle d’organe consultatif sur les sujets de leur compétence.
«Votre qualité de juges électoraux vous confère le rôle de contrôle et de régulation, lors des consultations électorales, garantissant le respect des principes démocratiques et constitutionnels, concernant la sincérité du vote, l’égalité des citoyens, la justice et le respect du pluralisme politique», a rappelé le président du Parlement réuni en congrès.

Philippe BANZ

Inscrivez-vous pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Au pays de la démocratie monocolore

Nous sommes entrés dans la 4è mandature de notre Sénat. La semaine dernière, elle a installé ses plénipotentiaires, choisi son président. S’il s’était agi de langue, on aurait dit que le Sénat parlera désormais une langue unique. La nouvelle Chambre, en effet, est composée à la très écrasante majorité de partisans ou militants du PCT. Honneur au vainqueur. Aux sénatoriales du 20 août dernier, seuls 3 des 72 sénateurs sont venus de l’opposition comme nous l’écrivions déjà. Autant dire qu’elle ne pourra pas même chahuter une loi, espérer la mettre en échec !

Lire la suite

septembre 2023
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930