Le Rwanda réalise un énorme travail d’insertion et de réinsertion des jeunes. Il serait pris en référence à travers l’Afrique en cette matière. Le ministre congolais en charge de la Jeunesse, Hugues Ngouelondélé, s’est rendu dans ce pays où, du 27 octobre au 3 novembre 2023, il a partagé le quotidien des milliers de jeunes dépravés pris en charge par leur gouvernement.
«La réputation positive de l’Ile d’Iwawa nous a amené à échanger avec les autorités sur place et de profiter de leur expérience pour que cela puisse servir au Congo parce que nous sommes en train de mettre en place un système de réinsertion pour les jeunes en perdition et faire en sorte qu’ils reprennent la vie normale», a déclaré à la presse le ministre Hugues Ngouelondélé. Dans cette île, où il s’est rendu, plus de 5000 jeunes dépravés sont pris en charge et exercent des métiers qu’ils choisissent librement.
Il existe d’autres centres de ce type au Rwanda, dont celui d’Itagata que le ministre congolais et sa délégation ont aussi visité. La particularité du centre d’Itagata est qu’il accueille uniquement des femmes et des tout-petits. Tous ces projets sont soutenus par le gouvernement et les institutions étatiques. Outre l’apprentissage des métiers, les pensionnaires y reçoivent une « psychoéducation», apprennent l’instruction civique, etc. Au terme de leur séjour dans ces centres, ils regagnent leurs domiciles.
Sur la base de l’expérience réussie rwandaise en matière de réinsertion des jeunes en conflit avec la loi, Hugues Ngouélondélé a émis le vœu du Congo de s’inspirer de cette expérience dans le cadre de la réalisation en cours de ce type de projets, à Aubeville dans la Bouenza et à Opokania dans la Cuvette.
Pendant son séjour, le ministre Hugues Ngouélondélé s’est entretenu également avec son homologue de l’Administration locale, Jean-Claude Musabymana. Les deux interlocuteurs ont passé en revue les accords de coopération liant le Congo et le Rwanda dans le domaine de la jeunesse.

G.-S.M.

Inscrivez-vous pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici