Sélectionner une page

FÉDÉRATION MAR DE POINTE-NOIRE : Le temps de la pratique

FÉDÉRATION MAR DE POINTE-NOIRE : Le temps de la pratique

À la fédération Pointe-Noire du Mouvement action et renouveau (MAR), l’heure est désormais à la traduction dans les faits des enseignements reçus lors du récent séminaire sur la mobilisation et la fidélisation.

C’est en tout cas la principale tâche assignée aux bureaux de mobilisation des électeurs qui vont devoir se déployer dans toute la ville océane afin de fédérer grand monde autour de Denis Sassou-Nguesso au cas où il se porte candidat à la présidentielle de mars prochain.
Et les premiers bureaux ont été mis en place les 12 et 13 décembre derniers dans l’arrondissement 1 Lumumba. C’était lors des descentes effectuées dans les quartiers 110, 111, 112 et 115 par les cadres de la fédération sous la conduite de Maurice Mavoungou, commissaire politique près la fédération de Pointe-Noire.
La mise en place de ces instances de mobilisation intervient après le séminaire animé par des cadres du parti sur les techniques de mobilisation et de fidélisation des militants afin que soit exécuté avec succès le projet contenu dans l’agenda 2021 du MAR.
«Le principal objectif politique en cette année 2020, est l’élection du candidat Denis Sassou-Nguesso en mars 2021. La route à parcourir est belle. Mais elle demande une conduite expérimentée et sûre», déclarait Pascal Itoua Oyona, vice-président du MAR à l’ouverture de la formation qui avait eu lieu au Forum Mbongui.
Et un mois après, il est temps de faire usage des outils reçus lors de ce séminaire. Les animateurs de ces bureaux de mobilisation ont donc l’obligation des résultats, vu l’ostensible et irrépressible soif du parti présidé par Roland Bouiti-Viaudo de faire élire son champion «dès le premier tour».
C’est aussi une question d’honneur en tant que deuxième force de la majorité présidentielle derrière le Parti congolais du travail (PCT).

MUSI MULULU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.