Sélectionner une page

GUERRE RUSSIE-UKRAINE : Macky Sall plaide pour un dialogue dans le conflit

GUERRE RUSSIE-UKRAINE : Macky Sall plaide pour un dialogue dans le conflit

Le président sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, a annoncé récemment qu’il se rendrait prochainement en Russie et en Ukraine. L’annonce a été faite à l’occasion de la tournée africaine du chancelier allemand Olaf Sholz, commencée le 22 mai 2022 au Sénégal d’abord, ensuite au Niger et en Afrique du Sud où il a été accueilli par les chefs d’Etat de ces deux pays. Au menu de cette tournée des questions de coopération, de sécurité, de lutte contre le terrorisme. Au Sénégal, il a aussi été question de la construction d’un giga-gisement de gaz.

A Dakar, une nouvelle fois, Macky Sall a plaidé pour le dialogue dans le conflit qui impacte aussi le continent africain. Un continent divisé: lors du vote de la résolution de l’ONU au début du mois de mars pour condamner la Russie; de nombreux pays au nombre desquels le Sénégal, s’étaient abstenus.
Dans cette crise russo-ukrainienne, le président de l’Union africaine s’inscrit en médiateur pour «porter la voix de l’Afrique». Un certain nombre de visites sont prévues, ceci bien entendu, après des appels téléphoniques qu’il a eus avec ses homologues russe Vladimir Poutine et ukrainien Volodymyr Zelensky. Au nom de l’Union africaine, un déplacement du président Macky Sall était initialement prévu le 18 mai en Russie. En fin de compte, il n’a plus eu lieu pour des raisons de calendrier, d’après le chef de l’Etat sénégalais, qui a affirmé avoir «proposé de nouvelles dates».
Le président de l’Union africaine a également annoncé un voyage à Kiev, sans précision sur un calendrier. Le mois dernier, au cours d’un entretien téléphonique avec Volodymyr Zelensky, le président ukrainien avait fait une demande pour «communiquer avec les chefs d’Etat africains. Cela sera fait dans les semaines à venir», a affirmé Macky Sall.
Le Sénégal défend une position prudente de non-alignement, malgré des appels du pied de nombreux partenaires depuis le début de la crise. «Même si nous condamnons l’invasion, nous voulons la paix, nous travaillons pour qu’il y ait une désescalade, un cessez-le-feu. C’est ça la position africaine», a déclaré Macky Sall. Ajoutant par ailleurs que «ce n’est pas être pour ou contre celui-ci ou celui-là. Nous assumons totalement nos positions», a-t-il précisé.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.