Sélectionner une page

LIGUE EUROPENNE DES CHAMPIONS : Les malheurs des favoris

LIGUE EUROPENNE DES CHAMPIONS : Les malheurs des favoris

Le football, décidément, est un jeu imprévisible. Les résultats des demi-finales aller de la Ligue européenne des champions, à contre-courant de la logique, en sont une preuve.
Ces matches aller ont enregistré deux grandes déceptions : le Real Madrid d’Espagne et le PSG de France, qui recevaient respectivement Chelsea FC mardi 27 avril, et Manchester City mercredi 28 avril 2021.
Le petit tremblement de terre est venu du Parc-des-Princes où le Paris Saint-Germain, donné vainqueur par les pronostiqueurs, a perdu (1-2) après pourtant une super-première période de jeu au cours de laquelle il a mené logiquement au score (1-0). Sa deuxième mi-temps a été catastrophique et, donc, il risque de se faire débarquer par Manchester City. Comment en effet expliquer deux mi-temps si dissemblables de la part d’une équipe aussi expérimentée? Analystes et observateurs se posent cette question. Ce PSG-là, décidément, est une équipe maudite, se désolent les commentateurs français.
Quant au Real Madrid, équipe taillée pour gagner, il est devenu tout aussi imprévisible. Personne ne s’attendait à ce qu’il soit contraint, dans son antre, au match nul (1-1) par Chelsea FC. Il n’a dû son salut qu’à son avant-centre français Karim Benzema, auteur d’un splendide but d’égalisation. Il n’empêche. Le Real Madrid a déçu, ni plus ni moins.
C’est seulement en début de semaine prochaine que les demi-finales en cours rendront définitivement leur verdict. Que nous réservent les matches retour? De quoi seront capables le Real Madrid et le PSG? Au vu de ce qu’on a vécu mardi et mercredi dernier, il y a de quoi voir vaciller les certitudes.

Jean ZENGABIO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.