L’ONG Pratic dirigée par Luc Missidimbanzi a organisé récemment à Brazzaville une conference axée sur le piratage audiovisuel. Elle a regroupé des experts, des professionnels de l’industrie, des chercheurs et autres acteurs pour échanger sur les techniques d’identification de piratage et des solutions de lutte contre ce fléau.

La problématique du piratage audiovisuel a massivement pris place dans nos environnements, a reconnu Luc Missidimbazi.
Avec l’évolution de la technologie et des médias, le piratage audiovisuel s’est accentué, notamment avec la multiplication des canaux de distribution des informations qui ont considérablement modifié le modèle économique sur lequel reposait jusqu’ici l’industrie audiovisuelle avec l’usage d’internet. C’est ainsi que le programme de lutte contre la fraude est mis en place pour apporter des réponses diverses et variées à l’orée des grands évènements sportifs et de divertissement de fin d’année.
Cette conférence couplée à une master class sur les techniques de gestion des flux vidéo sur internet, vise donc à présenter des pistes de solutions technologiques et marque le lancement du programme de sensibilisation et de promotion des solutions technologiques.
A travers les conférences, l’ONG Pratic entend proposer des outils pour lutter éfficacement contre ce fléau à travers la mise en place d’un plan d’action pour sensibiliser toutes les couches sociales.
Pour ce faire, le président de l’ONG Pratic a annoncé la mise sur pied d’une charte soutenue par un label «Congo Anti-piratage Audiovisuel : Label CAPA» qui permettra de fédérer les énergies pour freiner ce fléau à lourdes conséquences. C’est ainsi que nous proposerons, tout au long de l’année 2024, un programme de sensibilisation et de renforcement de capacité relatif à cette lutte.
A noter que l’ONG Pratic est une association engagée dans la promotion du numérique et le développement des innovations technologiques. Elle pilote plusieurs projets d’intérêt socio-économiques et éducatifs, afin de sensibiliser les parties prenantes dans les différents domaines. Parmi ces projets, le dernier en date est celui de la fraude audiovisuelle qui porte sur des contenus audiovisuels, l’anti-piratage du contenu et les droits de propriété des œuvres.

Christevie OBA
(Stagiaire)

Inscrivez-vous pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.