Sélectionner une page

VIE DES PARTIS : Sortie officielle de la nouvelle direction nationale du Parti des Républicains

Après la disparition du premier secrétaire et président fondateur du P.R (Parti des Républicains), Paul Marie Mpouélé, il y a 14 mois, la nouvelle direction nationale de ce parti dirigée par le premier secrétaire par intérim Daniel Moukoko, ancien numéro deux de cette formation politique, a fait sa sortie officielle samedi 25 septembre dernier, à Brazzaville. En présence du directeur de cabinet du chef de file de l’opposition politique congolaise, Gilbert Nitou, et de quelques responsables des partis de l’opposition.

En invitant ainsi les politiques et tous les compatriotes à donner la priorité au Congo, le PR pose les bases «d’un processus irréversible de mieux revive ensemble» qui selon lui va désormais conduire progressivement et sûrement le peuple congolais dans l’unité et la concorde nationales retrouvées vers un développement tous azimuts du pays.
Cette cérémonie a été, outre l’aspect festif, pour ce parti l’occasion de renouer avec les activités après avoir observé une période de deuil. Sur la banderole ou pouvait lire: «Pour la continuité engagée en vue de prendre une part active à l’œuvre de reconstruction nationale et d’honorer la mémoire du président fondateur». Le premier secrétaire par intérim a rappelé ce que le président Paul Marie Mpouélé leur a toujours dit avec insistance: «Le développement du Congo passe inéluctablement par : la mobilisation et le rassemblement de toutes ses filles et tous ses fils autour d’un idéal commun; le respect de la parité homme/femme, l’émergence des jeunes, des personnes vivant avec handicap dans les nominations aux différentes fonctions; l’orthodoxe dans la gestion des affaires publiques; la répartition équitable des responsabilités du revenu national». Daniel Moukoko a indiqué que c’est dans le but d’atteindre ces objectifs et d’honorer la mémoire du président fondateur de leur parti que les assises du conseil national extraordinaires tenues le 5 octobre 2020 à Brazzaville ont élu son successeur et reconduit les membres du secrétariat national et de la commission nationale de contrôle et d’évaluation dans leurs formations. «Ces deux organes de direction de notre parti ont quelques particularités que nous vous faisons découvrir: leurs membres sont issus sans discrimination des différents départements de notre pays, à savoir : la Likouala, la Sangha, la Cuvette, Pool, la Bouenza, la Lékoumou, le Niari et le Kouilou, soit une représentativité de 100% dont: 50% pour les départements de la Likouala, la Sangha, la Cuvette, la Cuvette-Ouest et les Plateaux ; 50% pour ceux du Pool, la Bouenza, la Lékoumou, le Niari et le Kouilou, les jeunes représentent 50%, les femmes 41%, les personnes vivant avec handicap 10% et les peuples autochtones 5% ».
Il a relevé que le PR est une jeune formation dans le microcosme politique congolais. Membre de l’opposition politique, il est un parti de gauche qui prône l’idéologie progressiste de la social-démocratie. Il se veut être un groupe de patriotes au service de leur peuple et de leur pays. Le PR prône les valeurs de paix, d’unité, d’intégrité, de tolérance, de dialogue, de travail, de liberté, d’égalité, de fraternité et de justice sociale. Il a, entre autres ambitions: «La consolidation de la paix et de l’unité nationale ; le respect de la parité entre les départements de notre pays d’une part, les femmes et les hommes d’autre part, dans les nominations aux différentes fonctions. L’émergence des jeunes, des minorités ethniques et des personnes vivant avec handicap; la participation effective de la diaspora dans la reconstruction de l’édifice national: la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance et l’alternance; la gestion rationnelle des ressources naturelles; la répartition équitable du revenu national; l’orthodoxie dans la gestion des affaires publiques; la décentralisation effective des collectivités locales; l’organisation des réflexions nationales sur le chômage et l’emploi des jeunes, l’éducation, la santé, la couverture sociale, la fourniture de l’eau et de l’électricité, etc.».
Pour Daniel Moukoko, cet ambitieux programme se justifie par l’ampleur des inégalités sociales dont la population congolaise est en grande victime. «En effet, sur le terrain, toutes les couches sociales sont abandonnées à leur triste sorti. Les femmes, les jeunes, les enfants, les personnes du 3e âge, les personnes vivant avec handicap, les retraités, les travailleurs libéraux, les opérateurs économiques, les paysans et les minorités ethniques paient un lourd tribut». C’est pourquoi à l’occasion de la présentation de la direction nationale du parti à la base de Brazzaville, le 14 juillet 2019, le premier secrétaire, président fondateur du PR, Paul Marie Mpouélé, lançait-il le vibrant mot d’ordre suivant aux jeunes et aux femmes: «Il est temps pour vous de reprendre vos places au sein des différents institutions de la république».

Pascal-AZAD DOKO

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728