Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE : L’Eglise accueille huit nouveaux prêtres et quatre diacres

ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE : L’Eglise accueille huit  nouveaux prêtres et quatre diacres

Pour le service de l’Eglise, par le don de l’Esprit Saint et l’imposition des mains, Mgr Miguel Angel Olaverri a ordonné le samedi 10 juillet 2021 en la cathédrale Saint Pierre Apôtre de Pointe-Noire, huit prêtres dont un père de la congrégation des Salésiens de Don Bosco et quatre diacres, parmi lesquels un frère des Salésiens. Cette messe a été animée par la chorale diocésaine, la schola populaire et les grégoriens.

L’ordinaire de Pointe-Noire, Mgr Miguel Angel Olaverri a été assisté des concélébrants tels que: NN.SS. Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi et président de la Conférence épiscopale du Congo; Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma; Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque coadjuteur de Brazzaville et administrateur apostolique de Dolisie, Louis Portella Mbuyu, évêque émérite de Kinkala. Plusieurs prêtres, religieux, venus des autres diocèses, des religieuses, les parents, des amis et des autorités politico-administratives, civiles et militaires y étaient présents.
Après plusieurs années de formation philosophique et théologique, les ordinands ont été jugés aptes à la vie sacerdotale. Après l’appel des nouveaux diacres et prêtres par l’abbé Alain Loemba, vicaire général de Pointe-Noire, un dialogue entre Mgr Miguel et les ordinands s’est effectué, car ces derniers se sont engagés devant tous à vivre leur ministère selon ce que demande l’Eglise.
Fortifiés par la grâce du sacrement, les diacres sont au service du peuple de Dieu dans la diaconie de la liturgie, de la parole et de la charité en communication avec l’évêque et son presbyterium. Et les nouveaux prêtres vont recevoir le caractère sacerdotal qui est une marque ineffaçable comme le caractère baptismal.
Les prêtres admis au sacerdoce sont les abbés Prince Nguie Ngatse, Damase Kalambay; Jean Olivier Kinenga Tchondi; Bité Mexent Massamba; Éminence Royid Adjobi; Dieu-Belain Éphraïm Nganga et père Prince Alban Bweillat et les grands séminaristes, admis au diaconat sont: Christ Pascua Pangou Nzaou; Hirolvi Tasnice De-Pratt; Jean Misère Ngoma Batchi et Alain Florian Miafouna Bileko.
Dans son homélie tirée de l’évangile selon saint Marc 6, 7-13, Mgr Miguel a invité les ordinands à ne pas baisser les bras pour que leurs efforts d’évangélisation ne soient pas toujours, ni même ordinairement couronnés de succès qui ne doit pas leur troubler.
«Secouez la poussière de vos pieds, coutume juive pour dire: je me distance de vous. Ce geste sera un témoignage pour eux. Nous ne nous faisons pas nous-mêmes témoins de l’Evangile, nous y sommes appelés. Nous recevrons un pouvoir que nous n’avons pas de nous-mêmes. Nous ne pouvons être envoyés que si nous avons d’abord été appelés pour être avec lui. On ne donne que ce que l’on a. On ne parle bien du Christ que si on l’a expérimenté. Nos messes sont bâties sur ce double appel, nous convoque pour être en communion avec lui, puis il nous envoie: Allez».
Après l’homélie, a suivi le moment des ordinations où la litanie des saints a été chantée pendant que les ordinands étaient allongés sur le sol. Car ils ont besoin du soutien du Seigneur et de la prière des frères et qui signifie aussi qu’ils abandonnent à Dieu dans son ministère pour toute leur vie. L’imposition des mains a été au large de cette célébration qui a pour signification de la mission qui leur est confiée par le Christ, mission qui se transmet par les mains des apôtres et de leurs successeurs.
Après l’imposition des mains, les nouveaux diacres ont été vêtus de l’étole diaconale et les prêtres de l’étole et de la chasuble. Mgr Miguel a remis l’Evangéliaire à un diacre qui indique la fonction des diacres de proclamer l’Evangile dans les célébrations liturgiques et de prêcher la foi de l’Eglise en parole et en actes.
Ensuite les nouveaux prêtres ont été paumés de l’huile sainte, cette onction signifie le don de l’Esprit Saint qui leur fortifie la fonction de prêtre afin de sanctifier le peuple de Dieu et il a remis le calice à chaque prêtre. Alors tous ont été ordonnés prêtre et diacre.
A l’issue de la célébration, le porte-parole des nouveaux ordonnés, l’abbé Brunel Romaxis Massoumou, a exprimé l’allégresse de tous : «Nous voulons rendre grâce à Dieu pour ce qu’il a rendu possible dans nos vies, à savoir le don du sacerdoce. Merci pour ce qu’il rendra possible par nous et nous à travers les ministères diaconal et presbytéral qu’il nous confie. Merci à vous, révérend père Gustave Makaya, prédicateur de notre retraite. Merci à vous chers parents, merci pour tant de sacrifices consentis dans notre formation. Vous êtes des collaborateurs de l’œuvre de Dieu. Aidez-nous donc par vos prières à demeurer prêtres et diacres dans notre manière de penser, de parler et de vivre».

Madocie Déogratias MONGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.