Sélectionner une page

Assemblée annuelle du REIPER : Des bonnes perspectives grâce au projet ‘’Tobatela bana’’

Assemblée annuelle du REIPER : Des bonnes perspectives grâce au projet ‘’Tobatela bana’’

Le Réseau des intervenants sur le phénomène des enfants en rupture (REIPER) a tenu, à l’initiative de son Conseil d’administration, mardi 15 décembre dernier à son siège, la dernière réunion annuelle relative au projet Appui au développement des actions de prévention et d’assistance aux enfants vulnérables (ADAPAEV). Financé à hauteur de 87% par l’Union Européenne, ce projet s’achèvera en février 2021.

Les membres du Réseau de Brazzaville et de Pointe-Noire, qui y ont pris part de façon proactive, en tenant au respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement, en ce temps de crise sanitaire, ont dans leurs échanges constaté que malgré les lois existantes sur la protection de l’enfance au Congo, de nombreux cas de violations des droits de l’enfant existent encore. La cause? La méconnaissance des lois protégeant l’enfance. Pour la réduire ou la faire reculer, les membres du Réseau ont insisté sur la sensibilisation et la mobilisation des acteurs impliqués: communautés locales, médias, pouvoirs publics, associations, établissements scolaires, grand public… autour des questions liées aux droits de l’enfant. Tout comme ils ont jugé nécessaire d’appuyer des familles vulnérables en les autonomisant, et en renforçant les capacités du REIPER, acteur clé de la protection de l’enfance au Congo.
Les membres ont également échangé et partagé leurs expériences sur la gestion des financements en ‘’cascade’’ reçus de la part de l’Union européenne qui leur ont permis de réaliser des actions d’accompagnement des familles et d’analyser l’impact de la crise sanitaire de COVID-19 sur le travail mené par les associations membres du Réseau.
Ils ont par ailleurs souhaité améliorer la communication entre tous les membres, en mettant en place un réseau téléphonique au sein du REIPER qui donnera accès à une communication mensuelle téléphonique illimitée entre membres et entre ceux-ci et la coordination. Faisant le point sur les avancées du projet, ils ont entrevu les perspectives de mise en œuvre du plan stratégique 2020-2023 adopté lors de la réunion annuelle de 2019 et ses priorités grâce au projet ‘’Tobatela bana’’ qui sera porté par l’ONG Apprentis d’Auteuil et dont le REIPER est coordonnateur.
L’Assemblée générale a entériné l’adhésion d’un nouveau membre, l’AMACO, au REIPER et fait des recommandations pour améliorer l’autofinancement du Réseau, notamment au travers des cotisations statutaires. Elle a en outre défini et encadré le rôle et les responsabilités des points focaux du REIPER dans les départements du Congo.

Viclaire MALONGA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.