Sélectionner une page

FAUNE : Deux présumés trafiquants arrêtés à Nkayi

FAUNE : Deux présumés trafiquants arrêtés à Nkayi

La brigade des Eaux et forêts de Nkayi et des éléments de la Gendarmerie nationale, avec l’appui du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF), ont arrêté deux présumés trafiquants d’ivoire samedi 12 décembre 2020 à Nkayi, dans le département de la Bouenza.

Les deux individus, de nationalité congolaise, ont été interpellés avec une défense d’éléphant pesant 1Kg, représentant un éléphant tué, animal intégralement protégée. Ces trafiquants seraient des habitués du commerce illégal des produits de faune dans le département de la Bouenza et de la Lékoumou. L’un aurait acheté la pointe d’ivoire à Sibiti (département de la Lékoumou) auprès des braconniers et comptait la revendre à Nkayi à des potentiels clients. Et l’autre, son complice, l’aiderait à la vente dans la ville sucrière. Pris la main dans le sac, ils répondront de leurs actes devant la Justice et risquent jusqu’à à cinq ans de prison et cinq millions de F.CFA d’amende maximum.
Les investigations se poursuivent pour interpeller les autres délinquants présumés qui ont joué, de loin ou de près, un rôle dans cette affaire. Ils détiendraient d’autres produits fauniques dans d’autres localités.
L’éléphant bénéficie d’une protection en République du Congo suivant l’Arrêté de 1991 et l’Acte de la Conférence nationale souveraine. Menacé d’extinction dans nombre d’endroits dans le pays à cause du braconnage pour ses défenses, il est une espèce animale intégralement protégée. L’importation, l’exportation, la détention et le transit sur le territoire national des trophées de cette espèce animale sont strictement interdits, dispose l’article 27 de la loi congolaise.

V.M.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728