Sélectionner une page

COOPERATION : Français et Congolais côte à côte pour développer l’employabilité des jeunes

COOPERATION : Français et Congolais côte à côte pour développer l’employabilité des jeunes

Une délégation de l’AFD (Agence française de développement) était en mission de supervision à Brazzaville dans le cadre du partenariat entre la France et le Congo portant sur les accompagnements à l’opérationnalisation de l’ACPE (Agence congolaise pour l’emploi) et du FONEA (Fonds national d’appui à l’employabilité et à l’apprentissage des jeunes). Cette visite symbolise l’étroite coopération entre les deux pays pour relever le défi de la politique de l’emploi et de la formation des jeunes.

La délégation française était conduite par madame Sophie Dufour, cheffe de projet à la division Education, formation professionnelle et de l’emploi au siège de l’AFD à Paris. Elle s’est entretenue, vendredi 8 octobre, avec le ministre en charge de la Formation qualifiante et de l’emploi, Hugues Ngouélondélé, pour lui transmettre les conclusions de sa mission de travail qui a duré cinq jours.
En accompagnant la structuration du FONEA et de l’ACPE, le projet de l’AFD vise à leur permettre de renforcer la compétitivité des entreprises et offrir à la jeunesse l’opportunité de se former et de s’insérer dans le monde du travail au travers d’une facilité financière. Il s’agit aussi d’aider à rapprocher l’offre et la demande d’emploi.
Madame Dufour est venue voir l’état d’avancement des travaux d’accompagnement de l’AFD. Le constat fait est que «les avancées sont assez positives». «Les équipes des deux structures congolaises et les experts de l’AFD sont mobilisés pour doter le FONEA et l’ACPE d’outils qui seront nécessaires à la délivrance de leurs services aux entreprises, d’une part, et aux demandeurs d’emploi, d’autre part», a-t-elle précisé.
Directeur à l’AFD, Mauricio Cascoli résume ainsi la situation : «Il y a deux accompagnements qui sont en cours et qui visent à accompagner le FONEA et l’ACPE à définir et à offrir ensuite les services aux demandeurs d’emplois et également aux entreprises pour faire en sorte que l’offre et l’emploi puissent se retrouver».
A l’avenir, le FONEA devrait financer partiellement des programmes de formation au sein des entreprises aux employés désireux d’être formés, et l’ACPE permettre aux demandeurs d’emploi de se former en vue de s’insérer sur le marché du travail.
L’envoyée de l’AFD a salué la coopération bilatérale entre le Congo et son pays. La France a mis en place plusieurs financements au travers de son Agence. «Cette année, par exemple, il y a le lancement d’un appel à projets pour que des enseignants-chercheurs puissent faire financer des projets de formation et de recherche», a annoncé madame Sophie Dufour.

G.-S.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.