Sélectionner une page

COTE D’IVOIRE : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la CPI

COTE D’IVOIRE : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la CPI

La Cour pénale internationale de La Haye aux Pays-Bas par l’entremise du juge Chile Eboe-Osuji a rendu publique, mercredi 31 mars 2021, sa décision en appel sur l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à propos des violences post-électorales qui ont coûté la vie à plus de 3000 Ivoiriens. La Chambre d’appel de la CPI a rejeté l’appel du procureur et a confirmé la décision de première instance qui, en janvier 2019 acquittait les deux accusés.

A l’annonce de son acquittement, l’ancien président Laurent Gbagbo a laissé exploser sa joie en levant deux pouces en l’air. Le président de la Chambre d’appel de la CPI a rendu son arrêt après presque deux heures passées à égrainer et démonter les arguments du bureau du procureur. Après quoi il a conclu: «La Chambre rejette l’appel de l’accusation et confirme la décision prise en première instance». Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé sont définitivement acquittés.
A cela il faut ajouter que la Chambre d’appel a aussi révoqué les conditions à leur remise en liberté et demandé au greffier d’organiser leur transfèrement vers un ou des Etats de leur choix. En clair, les deux hommes sont innocentés, libres et peuvent rentrer, s’ils le souhaitent, en Côte d’Ivoire.
Cependant, cette décision de la CPI ne fait l’unanimité. Si les partisans de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé exultent de joie, cette décision est un revers pour la procureure Fatou Bensouda qui échoue dans ces deux cas à un peu plus de deux mois de la fin de son mandat. Mais aussi aux victimes du conflit post-électoral qui ne bénéficieront d’aucune indemnisation.
Du côté de la défense des deux hommes, c’est évidemment le soulagement qui domine. «Dix ans presque jour pour jour, après les événements que vous connaissez (la crise post-électorale), le président Gbagbo triomphe», a souligné Emmanuel Altit, l’avocat de l’ancien président ivoirien. En poursuivant : «c’est la victoire de la Justice. C’est aussi la victoire d’un homme injustement accusé et dont l’innocence a été pleinement reconnue. La Cour a dit le droit, elle a décidé que la procédure initiée par le procureur est terminée, faute de combattants en quelque sort. Chacun retourne chez soi. Théoriquement, Laurent Gbagbo peut rentrer chez lui ».
De sont côté, Charles Blé Goudé s’est brièvement exprimé à sa sortie de la CPI. Avant de rejoindre ses partisans. «On y est arrivé», a-t-il lancé. Heureux, il espère rentrer très vite en Côte d’Ivoire. Malheureusement, il n’a pas toujours son passeport.

Gaule D’AMBERT

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.