Sélectionner une page

CULTURE : 70 ans au service de la musique, de la littérature…

CULTURE : 70 ans au service de la musique, de la littérature…

Dans son âge mature, La Semaine Africaine a accordé une place de choix à la culture, et notamment à la musique et la littérature dont elle a rendu compte des péripéties au cours des années et de génération en génération.

La Semaine Africaine a rendu compte des différentes actions menées par les musiciens et écrivains, ainsi que de leurs œuvres. Nous pouvons citer entre autres, les orchestres Victoria Brazza de Paul Kamba ; Likembé Géant d’Antoine Moundanda ; Les Bantous de la capitale créé en 1959, avec sa pléiade de vedettes comme Jean-Serge Essous, Nino Malapet, Ganga Edo, Célio Kouka, Daniel Loubelo De La lune, Saturnin Pandi qui en sont les fondateurs. Sans oublier ceux des générations intermédiaires tels que : Pamélo Mounka, Passy Mermans, Kosmos Moutouari, Lambert Kabako, Gérry Gérard, Samba Mascott, Nona Arthur, Rikky Siméon, Simon Mangwani, Pouela Du Pool, Ntaloulou Alphonso, Céli Bitsou,Théo Bitsikou, Pambou Tchico Tchicaya, Kabako Lambert ont trouvé une place de choix dans ces colonnes.

Tchicaya Utam’ Si

Dans cette liste figurent également les orchestres Negro Band de Max Massengo créé en 1958 ; Tembo de Loubelo Daniel De La lune ; Cercul Jazz de Franklin Boukaka ; Mando Negro ‘’Kwalakwa’’, de Master Mwana Congo, Fidèle Zizi, John ‘’Tamponé Bango’’, Théo Blaise Kounkou ; Le Peuple du Trio CEPAKOS, de Célio Kouka, Pamelo MounK’a ; le Super Boboto de Brazzaville (SBB) avec sa pléiade des vedettes : Ange Linaud Djendo, Pandzou Auguste Fall, Michel Mienandi dit ‘’Michou’’, José Bados Lumandé, Jean Seidou, Kinzonzi Du Soleil, Nkaya dit ‘’Matos, Mwana Mukamba’’, Ringo Ngavouka; Les Nzoï de Ganga Edo, Passy Mermans, Théo Bitsikou, Ange Linaud.
A cela, il faut ajouter les orchestres: Les Trois frères de Youlou Mabiala, Loko Massengo, Michel Boyibanda; Télé-Music de Nelly Okemba, Itoua ‘’Diamant’’, Balou ‘’Canta’’, Oula Bruno ; Les Rumbayas, avec Locko Massengo, Michel Boyibanda, puis Ange Linaud ; Sinza Kotoko de ‘’ya Gaby’’, avec des artistes comme : Kimbembe dit ‘’Mouss’’, Pierre Moutouari,; l’orchestre Super Tembessa de Matoumbou de Sha Moucko, Sita dit ‘’Athis’’, Mick Michel, Pr Pickasso, Jims Wa Moussawa ; Super Comirail de Makabana ; Les Anges des frères Kimbolo (Gérard et Clotaire, Pie-Aubin Mabika, Zao…); Les Mbamina de Samba Ngo; Aurlus Mabélé et Lokéto; Les Walla Players de Nzongo Soul ; Zao et son groupe, Ebouka System de Michel Boyibanda, Joséphine Bijou, Samba Djo avec son orchestre Vivacité Mélodia, Chairman Jacques Koyo et son groupe. Les orchestres les Sossa, Sakomansa, Bilengue Sakana, Tout choc Zimbabwe…
Du côté de Pointe-Noire, il y eut: Manta Lokoka avec notamment Maurice Obami ; African Mode Matata ; African Kings Pili Pili, etc. A Dolisie, l’orchestre Nassimina. Avec eux, il faut également ajouter les individualités : Sammy Massamba, Tanawa, Théo Blaise Kounkou, Freddy Kebano, Jacques Loubelo, Marie Bella, Mamhy Klaudia, Pierrette Adams, Pembey Sheiro, Fernand Mabala, Rapha Boundzéki et Jacquito Wa Mpungu, Chairman Jacques Koyo, Pape God, Boulos Loupino, Angelou Chevauchet, Fofana Moulady, etc.

Sony Labou Tansi

S’agissant des écrivains, La Semaine Africaine a consacré ses colonnes à bon nombre d’entre eux, à savoir : Jean Malonga (premier écrivain Congolais), Antoine Letembet Ambily, Théophile Obenga, Guy Menga, Tchicaya Utam’ Si, Henri Lopès, Jean-Baptiste Tati Loutard, Jean-Pierre Makouta Mboukou, Sylvain Ntari Bemba, Martial Sinda, Patrice Lhoni, Dominique Loango, Ferdinand Mouangassa, Maxime Ndebeka, Emmanuel Boundzeki Dongala, Henri Djombo, Benoît Moundelé-Ngollo, Jean-Claude Gakosso, Matondo Kubu Ture, Jean Dello, Charles Zacharie Bowao, Martial De Paul Ikounga, Mambou Aimé Gnali, Amélia Néné, Marie-Léontine Tsibinda, Sr Marie-Brigitte Yengo, Cécile Ivelyse Diamonika, Paule Etoumba, Marceline Fila Matsocota, Thérèse Malila, Jeannette Balou, Aleth Félix Tchicaya, Patrice Yengo, Jean-Claude Bilombo. Sans oublier Alain Mabanckou, Florent Sogni Zaou, Omer Massoumou, Huguette Nganga-Massanga, Ghislaine-Nelly Huguette Sathoud, Didace Hygin Amboulou, Wilfrid Nsondé, Emile Gankama, Noëlle Bizi. La liste n’est pas exhaustive. Mais, il faut souligner que c’est La Semaine Africaine qui révéla le puissant écrivain Sony Labou Tansi et son Rocado Zulu Théâtre…

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.