Sélectionner une page

DISPARITION : Clément Mouamba inhumé à Sibiti

DISPARITION : Clément Mouamba  inhumé à Sibiti

Décédé à Paris, en France, le 29 octobre 2021, à l’âge de 78 ans, après son évacuation sanitaire le 13 octobre, l’ancien Premier ministre Clément Mouamba a été inhumé à Sibiti le 26 janvier. Bien avant, la Nation entière lui a rendu un hommage le 25 janvier au Palais des congrès de Brazzaville, en présence du couple présidentiel.

Né le 13 novembre 1943 à Sibiti, département de la Lékoumou, Clément Mouamba est décédé des suites de la COVID-19 après avoir pris ses deux doses de vaccin.
Fils d’agriculteur, Clément Mouamba a étudié au Lycée technique du 1er Mai de Brazzaville où il obtient son baccalauréat, à Montpellier et à Paris, en France, où il décroche un doctorat en sciences économiques à la Sorbonne.
Économiste de formation, il fût un cadre de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) et devint, entre 1992 et 1993, ministre des Finances de Pascal Lissouba. Il a été aussi un membre dirigeant de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS).
Lors du premier congrès extraordinaire de l’UPADS de 2006, Clément Mouamba est élu comme l’un des 25 vice-présidents de cette formation politique, passée à l’opposition, en 1997.
En 2015, il rejoint le PCT après avoir été exclu de l’UPADS pour avoir pris part au dialogue de Sibiti qui avait ouvert la voie à un référendum modifiant la Constitution. Il était membre du bureau politique.
Après l’élection présidentielle de 2016, il est nommé Premier ministre le 23 avril. Les élections législatives de 2017, confortant la suprématie du PCT qui arrive en tête. Clément Mouamba présente la démission de son Gouvernement au président qui le reconduit à son poste le 21 août. Il avait aussi été élu député de Sibiti (Sud-ouest), sa ville natale, en 2017.
En mai 2021, Clément Mouamba rend sa démission du Gouvernement, après l’investiture du Président Denis Sassou-Nguesso pour un quatrième mandat.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.