Sélectionner une page

DISTINCTIONS : Serges Oboa, élevé dans l’ordre du mérite de l’OSTA

DISTINCTIONS : Serges Oboa, élevé dans  l’ordre du mérite de l’OSTA

Le président général du Club multidisciplinaire DGSP (Direction générale de la sécurité présidentielle), conseiller spécial du président de la République et directeur général de la sécurité présidentielle, a été honoré lundi 26 décembre 2022 par le président de l’OSTA (Organisation du sport africain travailliste et amateur), le docteur Malik Atour Evelé, qui lui a remis la médaille de l’Ordre du mérite de l’OSTA.
Le général de brigade Serges Oboa est l’unique dirigeant africain à recevoir cette distinction. Elle lui a été remise en reconnaissance des efforts qu’il déploie pour le sport travailliste congolais. L’OSTA, a précisé Malick Atour Evelet, tenait notamment à le distinguer pour «son engagement à la promotion du sport dans son pays et sa contribution manifeste au rayonnement international du sport travailliste congolais». Il a souligné ensuite que «le général de brigade parachutiste incarne véritablement le savoir-faire, le savoir apprendre et le savoir vivre.».
Le travail réalisé en profondeur par le général a permis à la section handball de la DGSP de conquérir le titre de champion d’Afrique obtenu brillamment lors des Coupes africaines des sports travaillistes tenues du 16 au 19 mars 2022 à Alger. A ce titre, «la DGSP devra se mobiliser encore plus sérieusement pour le défendre dans trois mois seulement à Banjul, à l’occasion des prochaines coupes africaines des sports travaillistes, qui se tiendront en Gambie en souhaitant que d’autres sections du club DGSP, notamment celles du football et du volley-ball puisent également la faveur d’y prendre part.», a conclu le président de L’OSTA .
L’heureux récipiendaire a, quant à lui, dédié sa médaille à son club, non sans rappeler qu’«au sport, on ne triche pas». «Seul le travail paie», a-t-il ajouté. Enfin, il a demandé aux responsables des clubs de fournir encore plus d’efforts afin de placer, à nouveau, «le sport congolais sur le podium».

G.-S.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.