Sélectionner une page

Enseignement supérieur : L’Université Marien Ngouabi change les étiquettes

Enseignement supérieur : L’Université Marien Ngouabi change les étiquettes

Selon les réformes intervenues avec la mise en fonction de l’Université Denis Sassou Nguesso de Kintélé, la République du Congo compte aujourd’hui deux universités publiques. La première est l’Université Marien Ngouabi.

Le démarrage des cours pour l’université de Kintélé est prévu le 5 février.
Le récent décret du 6 janvier 2021 portant dénomination des dirigeants et animateurs des institutions et établissements publics et privés de l’enseignement supérieur, qui abroge toutes les dispositions antérieures contraires, contraint l’Université Marien Ngouabi à changer les dénominations actuelles de ses dirigeants. Histoire de se conformer aux nouvelles prescriptions.
Sous la houlette de Louis Bakabadio son président, le Comité de direction de l’Université Marien Ngouabi s’est réuni vendredi 22 janvier dernier à Brazzaville. Il a instruit le recteur de cette institution d’enseignement supérieur pour appliquer ces nouvelles dispositions. Désormais, l’Université Marien Ngouabi a un président, secondé par deux vice-présidents: le vice-président chargé des affaires académiques et le vice-président chargé de la recherche et de la coopération.
Le Comité de direction s’est penché également sur la concomitance du paiement des salaires de l’Université Marien Ngouabi avec ceux de la Fonction publique, tout comme sur l’évolution des textes de l’Université Marien Ngouabi. Il a salué les efforts du Gouvernement dans l’exécution du protocole signé entre le Gouvernement et l’intersyndicale de l’Université Marien Ngouabi. Aussi l’a-t-il invité à poursuivre l’apurement des arriérés des salaires et des heures diverses.
Au sujet de l’évolution des textes de l’Université Marien Ngouabi, le Comité de direction a instruit le Conseil technique de faire des propositions appropriées.
Au terme des travaux, M. Atibayeba, nouveau vice-président de l’Université Marien Ngouabi en charge de la recherche et de la coopération s’est ainsi exprimé: «Notre pays disposant désormais de deux universités, il était de bon aloi que le Gouvernement prenne un décret pour changer la dénomination des dirigeants de l’UMNG, afin d’harmoniser les choses. L’Université Marien Ngouabi a désormais un président au lieu d’un recteur. Il est secondé par deux vice-présidents au lieu de deux vice-recteurs. Dans les facultés et les instituts, rien n’a changé. Il y aura toujours des doyens et des vice-doyens en ce qui concerne les facultés, et des directeurs et directeurs adjoints, pour les Ecoles et Instituts.» Toujours dans le cadre des réformes, il a été pensé la mise en place de pôles académiques qui seront dirigés par des présidents.

Marcellin MOUZITA

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140 ANS, TROISIÈME !

Nous nous acheminons vers la conclusion des festivités du 140è anniversaire de l’Evangélisation du Congo. Nous l’avons fêtée à Owando, à Pointe-Noire (Loango), et maintenant à Brazzaville : nous avons mis nos pas dans les pas de ces missionnaires spiritains qui vinrent vers nous, Bible en main, pour nous apporter l’Evangile. 140 ans ont passé depuis : la graine plantée en terre du Congo est devenue plante et a donné du fruit. On pourrait dire que nous sommes passés à l’heure du bilan.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930