Sélectionner une page

FONCTION PUBLIQUE : Vers l’informatisation du fichier des agents de l’Etat

FONCTION PUBLIQUE : Vers l’informatisation du fichier  des agents de l’Etat

Le ministère de la Fonction publique a été doté le 13 juillet dernier du matériel informatique destiné à la modernisation de son administration dans le cadre du Projet des réformes intégrées du secteur public. C’est le directeur de cabinet du ministre en charge de la Fonction publique, Christian Aboké-Ndza, qui a réceptionné ce matériel informatique.

Ce matériel est composé d’ordinateurs, d’imprimantes, d’onduleurs et de scanners remis par le Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp), fruit du partenariat entre le Congo et la Banque mondiale. Remettant un échantillon d’équipements au directeur de cabinet, le coordonnateur du projet, Ferdinand Doukaga Kwanda, a rappelé que le but est de renforcer les capacités techniques et opérationnelles des agents et cadres du ministère de la Fonction publique.
Cette opération qui rentre dans le cadre de la modernisation de l’administration publique, «comprend d’autres activités qui sont prévues en vue de recevoir un puissant logiciel appelé Sighre, logiciel intégrateur qui permettra dans un seul fichier, la gestion du personnel de la Fonction publique, leurs salaires et les pensions», a-t-il indiqué.
Pour le directeur de cabinet du ministre d’Etat, ce premier lot intègre un long processus qui aboutira à la mise en place effective du système intégré de gestion des ressources humaines (sighre). «L’informatisation de l’administration publique va aboutir à la gestion automatisée des carrières des agents civils de l’Etat et à l’automatisation de la retraite».
Il a rassuré que le gros lot sera livré prochainement. «Nous avons eu à visiter les travaux de câblage qui sont réalisés au niveau de l’Inspection générale des services administratifs et de la direction générale de la Fonction publique pour qu’il y ait interconnexion de tous les domaines d’activités du ministère. Le but étant de permettre la gestion des carrières des agents civils de l’Etat conformément à la loi. C’est le volet technique et opérationnel de la matérialisation de cette disposition», a-t-il rappelé.
La délégation mixte (ministère-PRISP) a pu se rendre compte des conditions dans lesquelles les cadres et agents de ce département ministériel travaillent. Ils sont confrontés au problème d’électricité et à la vétusté des toitures, comme le souligne Joséphine Bomandouki-Olingou, directrice générale de la Fonction publique. «L’informatisation de cette administration sera la bienvenue. Après le recensement, il reste maintenant l’enrôlement biométrique pour mettre en place le Sighre. Donc ce système va nous apporter beaucoup de choses, surtout dans le suivi de la carrière des fonctionnaires, parce qu’actuellement on ne peut pas parler de retraite automatique étant donné que nous travaillons encore manuellement. Lorsqu’un agent est admis à la retraite, il doit attendre sa dernière promotion», a-t-elle expliqué.

P-A. D.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.