Sélectionner une page

FOOTBALL/CHAMPIONNAT NATIONAL DE LIGUE 1 : La trêve est terminée

FOOTBALL/CHAMPIONNAT NATIONAL DE LIGUE 1 : La trêve est terminée

Les footballeurs de l’élite remettent les chaussures à crampons pour aborder la phase retour du championnat de Ligue 1. Elle démarrera, en effet, jeudi 23 janvier 2020. Ce sera la quatorzième journée.
Les amoureux du football attendent beaucoup de cette ultime phase d’où sortira le champion de la saison 2019-2020. Et ils se remmettent soudain à rêver. Serait-on à l’orée des joutes explosives que n’a pu offrir la phase aller? Cette dernière ne fut pas un modèle de football, excepté les rares recontres qui ont fait transpirer les gradins. L’on scrute donc l’horizon, afin d’y découvrir les signes évidents qui garantissent une reprise effective et qualitative dont les acteurs privilégiés sont aussi bien les joueurs que les arbitres. Treize journées sont autant de rendez-vous susceptibles de subjuguer le public.
Lorsqu’on parcourt le calendrier, cette quatorzième journée est calme. Il s’agit en fait d’un calme relatif que risque de démentir les faits. D’autant plus que les favoris ne sont jamis tout à fait à l’abri de la déconfiture dans une compétition de longue durée.
Et le public? On l’espère nombreux pour forlancer ses favoris. Des favoris qui, on l’espère également, sortiront des sentiers battus pour mériter sa confiance et, du coup, essayera de relever la qualité du spectacle. Dans le cas contraire, l’hallali se prolongera. Pour déboucher sur la décrépitude du football congolais et sur le désengagement prolongé du public. Un tournant peu reluisant que redouteraient tous ceux qui s’occupent de ce football. Il paraît que entraîneurs, joueurs et arbitres auraient juré de relever le défi. Il faudra attendre pour voir…

Jean
ZENGABIO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.