Sélectionner une page

FORUM DES JEUNES DE LA CEEAC : La jeunesse, ça revendique!

FORUM DES JEUNES DE LA CEEAC : La jeunesse, ça revendique!

Le Forum organisé du 19 au 20 août 2021 à Brazzaville, où les jeunes de l’espace CEEAC ont réclamé leur place dans la mise en œuvre de la feuille de route sur le dividende démographique, a été très productif en engagements et recommandations de tous genres. Reste à les soumettre aux autorités des 11 pays membres et à l’Union africaine.

Prendre leur destin en main est une volonté affirmée par les jeunes au Forum organisé par le Gouvernement congolais et la CEEAC, avec l’appui du FNUAP sous le thème: «Leadership des jeunes et Capture du dividende démographique en Afrique centrale». Les travaux ont été ouverts par le ministre en charge de la Jeunesse, Hugues Nogouélondélé.
Le Sommet des chefs d’Etat africain de janvier 2017 avait adopté une feuille de route pour la capture du Dividende démographique en Afrique, qui se définit comme «la croissance économique accélérée qui peut résulter de l’évolution de la pyramide des âges d’un pays, si elle est assortie de politiques sociales et économiques favorables». Les jeunes, qui redoutent une éventuelle déconvenue dans sa mise en œuvre, ont dégagé à grands traits une position commune de la jeunesse de la zone CEEAC qu’ils présenteront à l’Union africaine comme vision consensuelle.
Le Forum a accouché d’une déclaration dite de Brazzaville, pour des politiques en faveur des jeunes. Elle comprend des engagements pour eux-mêmes, et un train de recommandations à l’endroit des gouvernants et autres décideurs à tous les niveaux.
Premièrement: les jeunes de la CEEAC s’engagent à appuyer leurs pays respectifs dans la mise en œuvre des politiques et programmes visant l’élimination de la mortalité maternelle, les besoins non satisfaits en planification familiale et les violences basées sur le genre en vue de la capture du dividende géographique. Deuxièmement: ils appuient l’adoption et la vulgarisation de textes législatifs visant l’élimination de pratiques déviantes dont sont victimes les femmes, à soutenir les droits specifiques des adolescents et jeunes, à poursuivre le plaidoyer auprès des Gouvernements en faveur de l’éducation, l’innovation, le développement durable et à participer à l’éradication des menaces sécuritaires et l’immigration clandestine des jeunes, entre autres.
Aux gouvernants de la sous-région, ils suggèrent «la participation effective des jeunes dans la mise en œuvre à tous les niveaux de la charte africaine de la jeunesse et de la feuille de route de l’UA sur le dividende démographique».
Partenaire du Forum, le FNUAP incite les gouvernements à s’engager dans l’action sur la voie du dividende démographique et à soutenir les efforts des jeunes, à l’image de ce qui se fait déjà en Afrique de l’Ouest. Il promet que le FNUAP s’associera «avec les autres acteurs pour toutes les recommandations relatives à la création de l’environnement propice permettant l’épanouissement du leadership».
Clôturant le Forum, Charles Makaya, directeur de cabinet du ministre chargé de la Jeunesse, a déclaré: «Le Président Denis Sassou-Nguesso fera le plaidoyer auprès de ses pairs en vue de renforcer l’implication et la participation active des jeunes dans les instances de prise de décision, mais aussi la mise en œuvre de celle-ci».

G.-S.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.