Sélectionner une page

GABON : L’Union nationale prépare une sortie ordonnée du patriarche Zacharie Myboto

GABON : L’Union nationale prépare une sortie ordonnée du patriarche Zacharie Myboto

Considérée comme la première force de l’opposition, l’Union nationale (UN) tiendra son congrès ce week-end. Parti sous les couleurs desquelles s’était présenté André Mba Obam, contre Ali Bongo, après le décès de l’ancien Président Omar Bongo, cette formation politique a été créée au lendemain de la contestation de la victoire d’Ali Bongo en 2009.
Le parti a été affaibli par quatre ans d’interdiction, décrétée de 2011 à 2015 par le Gouvernement gabonais, du fait que son principal leader d’alors André Mba Obam s’était autoproclamé président de la République. L’UN compte un élu à l’Assemblée nationale et 150 conseillers (élus locaux). Ce congrès vise à rebattre les cartes du paysage politique à la prochaine élection présidentielle qui sera suivie des législatives et des locales.
Le congrès de l’UN s’annonce comme un événement majeur du fait de la retraite politique de l’actuel président du parti Zacharie Myboto, qui le dirige depuis sa création. Agé de 82 ans, l’homme affirme que «c’est une opportunité pour lui de sortir par la grande porte».
C’est à l’âge de 26 ans, en 1964, après le coup d’Etat contre le Président Léon Mba, que Zacharie Myboto entre en politique. Sa retraite de la vie politique dimanche prochain présage un renouvellement et un rajeunissement de l’élite politique dans ce parti d’opposition.
L’enjeu du congrès demeure l’élection du successeur de Zacharie Myboto. Pour le moment aucun candidat ne s’est prononcé. Mais dans les coulisses les postulants sont nombreux. Le futur président du parti sera fort probablement le candidat à la prochaine présidentielle gabonaise.

M.M.M.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728