Sélectionner une page

GABON : Nicole Mbou, nouvelle ministre de l’Economie

GABON : Nicole Mbou, nouvelle ministre de l’Economie

Après la démission mardi dernier du ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, suite à plusieurs scandales financiers, les choses se sont accélérées. Le Gouvernement a été légèrement remanié dès le mercredi 9 décembre 2020. Nicole Mbou a été nommée au poste du ministre démissionnaire.
Agée de 54 ans, Nicole Mbou devient la 2ème femme à occuper les fonctions de ministre de l’Economie et des finances sous le Président Ali Bongo. L’actuelle Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda était la première femme à occuper ces fonctions. Le Gabon affirme un peu plus sa politique de promotion de la femme.
Dotée d’un curriculum vitae bien rempli, la nouvelle ministre de l’Economie, a été formée au Gabon, où elle a obtenu un master option Finances. Elle a poursuivi ses études supérieures en France où elle a décroché un Diplôme d’études supérieures de l’Université de Paris 1- Panthéon Sorbonne et un diplôme du Centre d’études financières, économiques et bancaires.
De retour au Gabon, elle a démarré sa carrière à la Banque gabonaise de développement avant d’intégrer le ministère de l’Economie. Elle a travaillé au service de la dette avant d’être promue ministre déléguée il y a cinq mois. Nicole Mbou connaît parfaitement les dossiers qui ont fait chuter son prédécesseur, Jean-Marie Ogandaga. Il s’agit, notamment de la longue grève des collecteurs d’impôts et des abattements fiscaux exagérés accordés aux entreprises pétrolières.

APM

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728