Sélectionner une page

INONDATIONS : Express Union à la rescousse des populations sinistrées

INONDATIONS : Express Union à la rescousse  des populations sinistrées

En réponse à l’appel à la solidarité lancé par la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, face à la crise humanitaire causée par les inondations dans le Nord du pays, l’entreprise Express Union Congo n’est pas restée indifférente. Elle a fait un don de vivres, afin de soulager les populations sinistrées. Il a été réceptionné par Mme Irène Marie Cécile Mboungou-Kimbatsa Goma, au cours d’une cérémonie sobre, organisée le 2 avril dernier dans l’un des entrepôts du ministère, dans l’enceinte de l’institut des jeunes sourds à Brazzaville.

Le geste a été accompli par M. Rostant Yonta Fepi, directeur général d’Express Union. «La présente cérémonie est notre manière de manifester notre amitié, notre solidarité et au-delà notre reconnaissance à l’endroit des populations sinistrées», a-t-il dit, tout en rappelant que son entreprise est partenaire du ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire à travers le projet UGP-Lisungi.

Les remises symboliques des dons

Installée au Congo depuis 2009, «ce sont ces populations qui accompagnent notre activité. C’est pourquoi, nous avons décidé de leur venir en aide en mettant à leur disposition par le truchement du ministère un don en nature estimé à plus de deux millions de francs Cfa et constitué de 75 sacs de riz, 75 cartons d’huile et 75 cartons de savon», a-t-il indiqué.
Pour lui, la façon de donner dépasse la qualité. «Ce don, il est modeste, mais nous le donnons avec joie, joie de venir en aide à nos frères et sœurs dans le besoin», a fait savoir Rostant Yonta Fepi, tout en rassurant la ministre que «Express Union est là, elle sera là, à chaque fois que sa présence sera nécessaire auprès de votre ministère pour l’accompagner dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de solidarité nationale».
Et d’ajouter: «Comme mère et ministre, vous vous êtes fait l’écho de la voix des populations sinistrées en la portant sur la place publique et en appelant la communauté nationale à leur venir en aide. Express Union Congo, entreprise citoyenne ne pouvait rester insensible, il était impérieux pour nous e répondre à cet appel à la solidarité nationale».
Réceptionnant le don, Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma a souligné que: «C’est un moment plein d’émotion à chaque fois que nous venons ici dans notre entrepôt, recevoir d’un bon cœur, les dons pour nos compatriotes sinistrés. Aujourd’hui, c’est le tour d’Express Union qui est un partenaire dans la mise en œuvre de notre projet Lisungi et nous ne pouvons pas attendre moins que ça. Nous vous disons merci. A chaque fois qu’il y a de la pluie, je m’inquiète! Parce qu’à la suite, je reçois des appels parce qu’il y aurait des sinistrés. Dans les jours prochains, nous irons sur l’axe fluvial pour continuer à soutenir et apporter de l’aide à nos compatriotes. Rassurez-vous que ce don va aller droit vers les bénéficiaires», a-t-elle insisté.
La ministre a rappelé qu’il n’y a pas que les inondations. «Depuis trois semaines, ce sont les tornades qui s’abattent dans les localités et nous avons les appels. Les maisons sont foudroyées et emportées par les vents violents. Là aussi, il va falloir, après avoir aidé les compatriotes inondés, se tourner vers à d’autres compatriotes qui se retrouvent aujourd’hui à la belle étoile, qui n’ont plus de toiture et de maison parce qu’emportées par les vents violents», a indiqué Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma.

La Fondation Congo-Assistance a bénéficié de l’assistance du ministère

Dans l’après-midi, la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, a été accueillie à la Fondation Congo-Assistance où elle est allée faire une donation de 1000 sacs de riz. «C’est un don de l’Empire du Japon en direction de la République du Congo, suite aux inondations de 2019. A l’intérieur de ce don, il y avait une partie que nous devons mettre à la disposition des fondations, associations et ONGS qui œuvrent dans le social. La Fondation Congo-Assistance travaille beaucoup auprès des personnes vulnérables, les familles et les ménages en grande vulnérabilité. Il était vraiment de bon aloi qu’une partie de ce don puisse être remise à Congo-Assistance pour qu’elle puisse travailler auprès des populations qui en ont besoin. Nous n’avons pas tout apporté. Congo-Assistance a une base de données de personnes qu’il faut assister, les maisons de retraite, les crèches et les hôpitaux. Il faut bien que nos parents qui sont hébergés là-bas puissent à se nourrir», a expliqué Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma.
«C’est une réaction de joie et de bonheur», a dit Michel Mongo, secrétaire général de Congo-Assistance. «Le ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire nous a toujours accompagné dans l’œuvre que nous entreprenons en direction des populations vulnérables. Pour nous, recevoir ce don qui est le fruit de la coopération nippo-congolaise est un geste louable. Nous remercions la ministre qui a songé à nous. Le choix de Congo-Assistance n’est pas fait sur des critères arbitraires. Ils savent bien que la Fondation essaye d’apporter l’assistance qu’il faut aux populations qui sont dans la vulnérabilité», a-t-il justifié.

Cyr Armel
YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.