Sélectionner une page

La mort de Jacques Koyo: une grande interrogation !

Une découverte troublante, mardi 21 septembre 2021 à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville : le corps en décomposition du chairman Jacques Koyo, artiste-musicien congolais et créateur de la danse ‘’Engondza’’. L’homme qui avait pris plusieurs sobriquets, parmi lesquels ‘’le génie du siècle’’ ou ‘’le Paka-paka’’, a été trouvé mort dans sa chambre à coucher ; il a été enterré le même jour. Assassinat crapuleux? Suicide? Mort naturelle? On se perd en conjectures sur les circonstances de sa mort. Pour des besoins d’enquêtes, rapporte une source, un de ses fils, un militaire de la G.R. sur qui pèsent de lourds soupçons de parricide, a été arrêté par la Police venue faire le constat.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.