Sélectionner une page

LIGUE ARABE : L’Egypte favorable à une solution au conflit soudanais

LIGUE ARABE : L’Egypte favorable à une  solution au conflit soudanais

Une réunion d’urgence s’est tenue, lundi 1er mai 2023 au Caire, en Egypte. Elle a regroupé les membres permanents de la Ligue arabe en vue de trouver une solution à la crise soudanaise. Le représentant permanent adjoint de l’Egypte a proposé un plan de résolution basé sur la déclaration numéro 252 de la Ligue arabe qui comprend plusieurs étapes, mais vise un objectif: la fin des hostilités à Khartoum.

Pour le représentant égyptien: «L’Egypte appelle dans le cadre du projet de résolution à une cessation immédiate et globale du conflit, et que toutes les parties en conflit fassent des efforts pour donner la priorité au peuple soudanais et mettre fin à l’effusion de sang, ce qui est une condition préalable au retour au dialogue politique à travers lequel la crise peut être résolue de manière globale».
Pendant que le Caire est critiqué pour son manque d’assurance aux réfugiés soudanais à ses frontières Obaida el-Dandarawy, a fait état d’une autre forme de la situation: «L’Egypte avait accueilli près de 40.000 Soudanais aux frontières d’Arqin et d’Al Qastal, à la frontière sud».
Pour rejoindre la frontière nord de l’Egypte, il faut parcourir près de 1000 km de Khartoum. Les Soudanais qui acceptent de fuir les combats continus entre l’armée et les Forces de soutien rapide sont de plus en plus nombreux à patienter dans les files d’attente. Le Caire a pour sa part, procédé à l’évacuation par la route d’un certain nombre de ses ressortissants.

Alain-Patrick MASSAMBA

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140 ANS, TROISIÈME !

Nous nous acheminons vers la conclusion des festivités du 140è anniversaire de l’Evangélisation du Congo. Nous l’avons fêtée à Owando, à Pointe-Noire (Loango), et maintenant à Brazzaville : nous avons mis nos pas dans les pas de ces missionnaires spiritains qui vinrent vers nous, Bible en main, pour nous apporter l’Evangile. 140 ans ont passé depuis : la graine plantée en terre du Congo est devenue plante et a donné du fruit. On pourrait dire que nous sommes passés à l’heure du bilan.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930