Sélectionner une page

MEMOIRE : L’ambassade d’Angola a célébré António Agostinho Neto

MEMOIRE : L’ambassade d’Angola a célébré António Agostinho Neto

L’Angola a célébré le Dr António Agostinho Neto le 17 septembre, date anniversaire de sa naissance, décrétée Journée du héros national en 1980, par l’Assemblée du peuple de l’époque, un an après sa mort. L’ambassade d’Angola au Congo, en communion avec le peuple de son pays, a organisé une cérémonie commémorant la Journée du héros national sous le thème: ‘’Avec les idéaux de Neto, honorons la patrie angolaise’’

Fondateur de la nation angolaise, l’illustre docteur a fait l’objet d’un discours élogieux prononcé par le chef de la mission diplomatique angolaise mettant en exergue les qualités politiques, humaines et culturelles du premier président de ce pays; d’une exposition photos…
Placée sous l’autorité de Vicente Muanda, ambassadeur d’Angola au Congo, la cérémonie commémorative a été rehaussée par la présence de ses homologues d’Afrique du Sud, de Namibie, de Cuba et du Brésil.
Dans son intervention, le diplomate a brossé le parcours du Dr António Agostinho Neto: «Le Dr. Antonio Agostinho Neto est né le 17 septembre 1922, à Kaxicane, municipalité de Catete, aujourd’hui province de Luanda. Il a commencé les études primaires A Kaxicane. Ayant été transféré à Luanda, il entre au lycée Salvador Correia.
Etudiant, collaborant avec le camarade Lucio Lara, Neto fonde le journal «Etudiant». Il devient aussi collaborateur du magazine «Message». En 1947, Agostinho part pour le Portugal où il s’inscrit à la Faculté de médecine de l’Université de Coimbra. Plus tard, il est transféré à Lisbonne.
En 1951, Neto est arrêté pour la première fois, lorsqu’il rassemble des signatures pour l’appel à la paix. Après sa libération, il devient le représentant de la jeunesse des anciennes colonies portugaise auprès du Mouvement de la jeunesse portugaise
En 1955, Agostinho Neto est arrêté pour la deuxième fois par la Pide – police politique du régime colonial – lorsqu’il participait à un meeting des étudiants. Il est libéré en juin 1957 et reconnu prisonnier politique par Amnesty International.
Le 10 décembre 1956 a lieu en Angola l’Union de Mia, Mina et Plua qui forme le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), parti au pouvoir depuis fin 1975, dont il fut président. António Agostinho Neto a gagné le respect en Angola et dans le monde tant par des amis que par des opposants, y compris des universitaires, pour l’ensemble de son oeuvre littéraire et de ses analyses sociopolitiques. Il a laissé des slogans qui restent d’actualité tel que «Le plus important est de résoudre les problèmes du peuple».
Le diplomate angolais a, en outre, souligné l’importance de la Journée du héros national qui est assimilée à un sentiment de liberté, exigeant de chacun la préservation de l’unité, et rappelé les œuvres du Dr António Agostinho Neto, en reprenant certaines de ses citations les plus usitées qui font de son œuvre, une œuvre à jamais immortelle.
Le diplomate Vicente Muanda a, par ailleurs, relevé l’appui et le soutien des autorités congolaises dans la lutte du peuple angolais pour son indépendance et sa liberté, en insistant sur le dynamisme et la capacité de travail d’António Agostinho Neto, qui jusqu’à la fin de sa vie, a été infatigable dans la résolution des problèmes liés à la vie du parti, du peuple et de l’Etat. La journée a été un fort moment d’évocation des idéaux et de l’œuvre d’Agostinho Neto dans sa contribution à la lutte armée contre le colonialisme et la conquête de l’indépendance nationale.
Des poèmes du premier président d’Angola ont été lus à cet effet et un documentaire sur sa vie et son œuvre a été visionné.
Plusieurs interventions des invités, en l’occurrence celle de l’ambassadeur de l’Afrique du Sud, ont rappelé la dimension africaine de l’illustre disparu et le caractère symbolique de cette commémoration pour l’ensemble du continent africain.
Tous les ans en Angola, le 17 septembre est une journée réservée à des moments de rassemblement, à des colloques et à d’autres activités de la dimension de Neto. En dehors du pays, la communauté angolaise célèbre l’anniversaire de Neto avec effusion et fierté. La journée est également une reconnaissance de son engagement dans la libération de l’Angola, en particulier, et du continent africain, en général.
Le Dr António Agostinho Neto a été président de l’Angola de novembre 1975 au 10 septembre 1979, date de son décès à Moscou, des suites d’une maladie.

Viclaire MALONGA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.