Sélectionner une page

MINISTERE DES AFFAIRES FONCIERES ET DU DOMAINE PUBLIC : Pierre Mabiala a fixé les orientations de travail pour l’année 2023

MINISTERE DES AFFAIRES FONCIERES ET DU DOMAINE PUBLIC : Pierre Mabiala a fixé les orientations de travail pour l’année 2023

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le Parlement, Pierre Mabiala, a réuni le 3 janvier dernier les cadres de son département pour leur donner des orientations à travers une communication dressant une feuille de route visant à définir les perspectives de travail pour l’année 2023.

La rencontre a regroupé les membres du cabinet, les directeurs généraux, centraux et départementaux. Pierre Mabiala a rappelé que son ministère doit travailler à l’optimisation de son rendement dans le processus de développement et d’amélioration du pouvoir d’achat des Congolais.
Il a lancé un appel à l’ordre à ses collaborateurs. «Chacun de vous doit mettre en application la loi n°21-2018 du 13 juin 2018 fixant les règles d’occupation et d’acquisition des terres et terrains dans sa plénitude. Vous avez à votre disposition des outils règlementaires d’application de la loi précitée pour exercer, à tout aise, votre office au quotidien. Il s’agit des textes règlementaires», a rappellé Pierre Mabiala.
Le ministre d’Etat a insisté sur le fait que les cadres de son département doivent travailler avec les usagers de leurs services respectifs, pour les amener à adhérer à cette réforme, afin qu’ils en soient véritablement bénéficiaires.
Pour Pierre Mabiala, 2023 est également l’année au cours de laquelle le ministère poursuivra la réalisation des projets inscrits dans la loi des finances exercice 2023. Il leur a demandé de veiller à l’immatriculation des biens du domaine de l’Etat. «La loi n°26-2022 fixant les règles d’immatriculation de la propriété immobilière vous offre la latitude légale d’exercer pleinement cette prérogative. Les résultats de votre travail doivent avoir un effet induit, perceptible sur l’accroissement de la visibilité du ministère», a-t-il expliqué.
Il a indiqué que son ministère constitue un des secteurs déterminants de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2022-2026. «Ensemble, nous avons donc notre partition à jouer pour soutenir la croissance économique du pays», a-t-il dit.
Le ministre d’Etat a exhorté ses cadres à la culture de l’excellence, de l’engagement et du travail acharné dans l’exercice de leurs attributions, en se référant au message de vœux à la nation du 31 décembre 2022 du Président de la République qui a mis au centre de l’action de l’Etat, la valeur du travail pour faire de 2023 une année décisive.
Pour lui, les directives données seront mises en œuvre conformément à la déontologie professionnelle, en faisant preuve de ponctualité et d’assiduité au travail.

Philippe BANZ

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.