Sélectionner une page

PRESIDENCE DE LA CAF : Bousculade des candidats au portillon

PRESIDENCE DE LA CAF : Bousculade des candidats au portillon

La prochaine élection à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) prévue pour le 12 mars 2021 laisse déjà entrevoir plusieurs candidats potentiels. Le président sortant, Ahmad Ahmad, ne sera plus le seul candidat à l’occasion de ce scrutin.
Le Malgache qui brigue un second mandat fera face à d’autres candidatures qui commencent à affluer. Après Jacques Anouma, ancien président de la Fédération ivoirienne de football (2002-2011), qui a eu l’aval de sa fédération pour se lancer, deux autres candidatures se sont fait jour et ont déposé leurs dossiers sur la table de l’instance africaine. Il s’agit du milliardaire sud-africain Patrice Motsepe, mais aussi du Mauritanien Ahmed Yahya.
Patrice Motsepé a officialisé sa candidature le 9 novembre dernier et bénéficie du soutien de la Fédération de son pays mais également de celui du Nigeria, de la Sierra Leone et du Botswana. Ancien avocat, Patrice Motsepe, beau-frère du président sud-africain Cyril Ramaphosa, a fait fortune dans l’exploitation de mines. Il possède les Mamelodi Sundowns, club basé à Pretoria, qui fait depuis plusieurs années partie des 10 meilleurs clubs africains et a réalisé le triplé en Afrique du Sud la saison passée.
La candidature d’Ahmad Yahya représente une petite surprise puisque le Mauritanien est considéré comme un proche d’Ahmad Ahmad, face à qui il devrait donc faire face (à moins que le Malgache soit sanctionné par la FIFA et empêché de se présenter). Mais cette annonce confirme aussi les ambitions du dirigeant, lui qui est déjà membre du comité exécutif de la CAF, et dont le travail a souvent été salué et même cité en exemple depuis son accession à la tête de la Fédération de son pays en 2011.
La date butoir du dépôt des candidatures était prévue le 12 novembre prochain. Mais d’autres prétendants étaient annoncés entre-temps. Il semble que toutes ces candidature serait motivées par la menace d’une suspension au sein de la FIFA et qui pèse sur l’actuel président, Ahmad Ahmad.

G.-S.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.