Sélectionner une page

PRISP : Le Budget exercice 2022-2023 validé

PRISP : Le Budget exercice 2022-2023 validé

Les membres du comité de pilotage du PRISP (Projet des réformes intégrées du secteur public) ont tenu, jeudi 12 mai 2022, la 5e session ordinaire à l’hôtel PEFACO à Brazzaville, Sous la direction de M. Gervais Bouiti-Viaudo, conseiller spécial du Premier ministre, chargé de la gouvernance du dialogue économique et de lutte contre la corruption, en présence de quelques experts de la Banque mondiale.

L’objet de la rencontre a été d’apprécier, pour l’année 2021, le rapport d’exécution du projet, ainsi que le rapport d’activités annuel de l’audit interne, et d’approuver, pour l’année 2022, les plans de travail, les budgets annuels, et le plan de passation des marchés, fruits du processus de cette restructuration.
Cette dernière s’inscrit, en effet, dans un contexte marqué par la mise en œuvre du plan national de développement (PND) 2022-2026 où les programmes et actions sont contenus dans un programme pluriannuel des actions prioritaires qui vise la maitrise des dépenses publiques, la stabilisation et la relance de l’économie nationale.
L’objectif spécifique du PRISP vise à mobiliser les ressources domestiques (hors pétrole), rationnaliser la gestion de la dépense publique, améliorer la gestion de l’administration publique, soutenir la responsabilité sociale et l’engagement citoyen.
Au terme des travaux, le budget global exercice 2022-2023 a été validé et arrêté à la somme de 10.506.297.915 FCFA soit 8.220.018. 896 FCfa pour l’exercice 2022 et 2.286.279019 FCfa pour l’exercice 2023.

Victor GUEMBELA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.