Sélectionner une page

Un élève sort un couteau pour se défendre contre une agression

La violence en milieu scolaire fait craindre des lendemains incertains. Vendredi 13 mai dernier, sur l’avenue Lyautey, un élève du lycée technique du 1er Mai reconnaissable par son uniforme bleu a été obligé de sortir un couteau pour dissuader quelques élèves du Lycée Chaminade qui tentaient de l’agresser en groupe à la hauteur de la station-service Total. Nombreux sont les élèves qui, à Brazzaville, ont pris l’habitude de se balader désormais avec un couteau dans la poche. Ils en ont fait un moyen de défense. A la moindre altercation, ils sont prêts à «dégainer». Il y a péril en la demeure, car à l’incivisme vient s’ajouter la culture de la violence. Dans un tel contexte d’insécurité, les autorités habilitées sont fortement interpellées.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.