Sélectionner une page

13è édition de la Journée nationale de l’AET : L’événement a été placé sous le signe de l’excellence

13è édition de la Journée nationale de l’AET : L’événement a été placé sous le signe de l’excellence

Placée sous le thème: ‘‘Dans la cohésion, la solidarité et l’exemplarité, pérénisons nos efforts vers l’excellence’’, la treizième édition de la Journée nationale de l’Association des anciens enfants de troupe du Congo (AET), couplée à la réception de la promotion Jacques Joachim Yhomby-Opango au sein de cette communauté a vécu. Elle s’est déroulée, le 16 juillet 2022, à la place d’armes de l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc à Brazzaville. A cet effet, les grands anciens et les membres du Bureau exécutif national de l’association ont fait porter les attributs AET aux nouveaux membres et procéder à la remise des documents de l’association au président de la promotion. Avant que ces mêmes nouveaux ne puissent avoir droit à la présentation du drapeau de l’association.

Les nouveaux membres se faisant porter les attributs de l’AET

Peu avant, il y a eu le dépôt de gerbes de fleurs au pied du monument dédié aux anciens enfants de troupe, situé non loin du CEG Nganga Edouard, par le président de l’AET, Rémy Ayayos Ikounga. L’évocation de la mémoire de l’AET Jacques Joachim Yhomby-Opango. Il faut en retenir que ce dernier a eu un parcours élogieux, et était un fervent militant de l’excellence. Il était avant tout un travailleur acharné, passionné et méthodique, un homme de rigueur et de droiture, possédant un charisme singulier et ayant pleinement conscience du sens de responsabilités et de l’art du commandement.
Homme de grande humilité et de grande sensibilité, Jacques Joachim Yhomby-Opango l’a aussi été. Sportif émérite, en 1958 déjà, alors qu’il était encore enfant de troupe, il participa aux Jeux de l’Afrique équatoriale française à Yaoundé, au Cameroun, en athlétisme et en basketball, alors qu’il était surtout un véritable passionné de football. En outre, il aura aussi été successivement, premier officier général congolais, commandant du bataillon des para-commandos, chef du cabinet militaire du Président de la République, attaché de défense d’ambassade, chef d’Etat-major général, inspecteur général des armées, secrétaire général du Conseil d’Etat, ministre de la Défense nationale, directeur général d’une grande entreprise publique, député à l’Assemblée nationale, Premier ministre, chef du Gouvernement, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées.
Prononçant son mot d’usage, Rémy Ayayos Ikounga a exhorté les AET de maintenir allumée la flamme de l’unité et de la cohésion dans leurs rangs, tout en leur demandant de rester fidèles à leur serment de toujours imiter les anciens, de servir avec honneur et dignité la République et de défendre avec ardeur la patrie. De même, il a demandé ardemment aux nouveaux membres d’avoir soin de se conduire suivant l’exemple éclatant et lumineux de l’illustre aïeul dont ils portent le nom prestigieux.
Les participants à la cérémonie, ont aussi eu droit à l’exposition des photos qui retracent l’histoire de toutes les générations de l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc (EMPGL) de 1947 à 2022.

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.