Sélectionner une page

75e ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE : Une marche de santé pour promouvoir la pratique de l’exercice physique

75e ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE : Une marche de santé pour promouvoir  la pratique de l’exercice physique

A l’occasion de la célébration de la 75e Assemblée mondiale de la santé, l’OMS pour l’Afrique, en collaboration avec les ministères de la Santé, de la Jeunesse et des sports avait organisé dimanche 19 juin 2022 une marche de santé pour célébrer cet événement.

Partie du restaurant Mami Wata au centre-ville de Brazzaville, pour atteindre la Case de Gaulle à Bacongo et revenir au point de départ, cette marche de 7 km s’est déroulée sous la direction de Rebecca Moéti Matshidiso, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, en compagnie de Jean Ignace Tendelet, directeur de cabinet du ministre de la Santé et Séraphin Saturnin Hervé Icka, conseiller administratif et juridique du ministre de la Jeunesse et des sports.
Plusieurs représentants d’organisations internationales et nationales et d’administrations publiques ont également pris part à cette marche qui a connu une grande mobilisation avec les membres des clubs des marcheurs. «Nous sommes là dans le cadre de l’évènement Walk the talk ou de la parole aux actes. Nous faisons beaucoup de discours. Aujourd’hui, nous sommes venus ici pour montrer que nous aussi nous arrivons à faire ce que nous disons», a déclaré la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.
L’OMS a organisé cette manifestation avec le Gouvernement pour permettre la pratique de l’exercice physique en faveur de la santé et pour éduquer la population. Le manque d’exercice physique augmente le risque des maladies cardiaques, du cancer, du diabète et d’autres infections chroniques qui entraînent trop souvent les décès inévitables. En Afrique, ces maladies tuent trop jeune par rapport aux autres continents et aux autres régions. La marche améliore la santé physique et mentale, a poursuivi Rebecca Moéti Matshidiso.
Pour sa part, Séraphin Saturnin Hervé Icka a indiqué que ces dix dernières années, les Congolais, plus particulièrement les brazzavillois se sont lancés dans la marche sportive. Suivant les statistiques enregistrées, il y a plusieurs clubs de marcheurs à Brazzaville et la route de la corniche est régulièrement envahie le weekend pour exercer les marches sportives.
Il a également relevé que le ministère des Sports reste ouvert aux clubs des marcheurs pour des appuis. Il se trouve que ces clubs ne se sont jamais organisés en fédération. Cependant, il arrive que la fédération congolaise d’athlétisme qui les chapote dans certains domaines sollicite quelque fois des assistances techniques et financières.

Philippe BANZ

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.