Sélectionner une page

ANGOLA : José Eduardo Dos Santos s’est éteint en Espagne

ANGOLA : José Eduardo Dos Santos s’est éteint en Espagne

L’ancien Président angolais José Eduardo Dos Santos est décédé le 8 juillet 2022 dans une clinique de Barcelone, en Espagne, où il était hospitalisé le 23 juin après un arrêt cardiaque. Il avait régné pendant trente-sept ans sur son pays avant de finalement mettre fin, en 2018, à 76 ans, à sa longue carrière politique.

L’ex-dignitaire angolais était malade depuis de longues années, mais ces derniers mois sa santé s’était beaucoup dégradée. En juin, un quotidien portugais le disait «entre la vie et la mort».
Le gouvernement angolais a rapporté dans un communiqué «avec un sentiment de grande douleur et de consternation le décès» de M. Dos Santos, précisant que le décès est intervenu en fin de matinée.
L’ancien chef de l’Etat surnommé ‘’Zedu’’, était parti de rien. Fils de maçon, il avait grandi dans le «barrio» de Sanbizanga, un bidonville de la capitale, Luanda. Militant contre les colons portugais, il s’engage à seulement 19 ans dans le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), avant de rejoindre la lutte armée.
En 1975, à l’indépendance, ‘’Zedu’’ siège déjà au comité central du MPLA. Puis, il intègre le gouvernement, devient Premier ministre et, enfin, président en 1979 à la mort d’Antonio Agostinho Neto. Fin stratège, José Eduardo Dos Santos conservera, sans jamais être élu, les rênes du pouvoir pendant presque quatre décennies.
Fort des soupçons entourant son décès, une autopsie a été réalisée sur son corps à la demande de sa fille.

A.P MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.